Le Hamas a annoncé la dissolution de son comité administratif

25 septembre 2017
Mis à jour: 25 septembre 2017

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah se rendra le 2 octobre dans la bande de Gaza, sa première visite depuis 2015 dans le territoire contrôlé par le Hamas, a indiqué lundi le porte-parole du gouvernement palestinien.

Cette visite s’inscrit dans les efforts de réconciliation en cours entre l’Autorité palestinienne et le mouvement islamiste Hamas.

M. Hamdallah « a décidé, après des consultations avec le président (de l’Autorité palestinienne) Mahmoud Abbas, que le gouvernement tiendra sa réunion hebdomadaire à Gaza la semaine prochaine », a déclaré le porte-parole du gouvernement Youssef al-Mahmoud dans un communiqué publié par l’agence palestinienne Wafa.

« Hamdallah et des membres du gouvernement arriveront à Gaza lundi prochain afin de commencer à prendre le contrôle des responsabilités gouvernementales, après l’annonce par le Hamas qu’il était d’accord pour dissoudre le comité administratif et laisser le gouvernement assumer complètement ses responsabilités », poursuit le texte.

Le Hamas a annoncé le 17 septembre la dissolution de son comité administratif qui était perçu par l’Autorité palestinienne comme un gouvernement parallèle entravant la réconciliation.

Depuis la création de ce comité en mars, M. Abbas cherchait à affaiblir le Hamas, cessant notamment de payer la facture pour l’électricité fournie par Israël à Gaza.

Depuis que l’organisation terroriste du Hamas a pris le pouvoir par la force en 2007 et évincé l’Autorité palestinienne, des multiples tentatives de réconciliation ont échoué.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ