Le Koweït enquête sur « l’intrusion d’un drone » le jour de l’attaque en Arabie

Par Epochtimes.fr avec AFP
16 septembre 2019 Mis à jour: 16 septembre 2019

Les autorités koweïtienne ont lancé une enquête sur des informations faisant état de l‘ »intrusion » d’un drone qui aurait survolé un palais de l’émir samedi, le jour d’une attaque dévastatrice contre des installations pétrolières en Arabie saoudite.

Les rebelles Houthis au Yémen ont revendiqué l’attaque de deux installations pétrolières qui ont réduit de moitié la production saoudienne, mais les Etats-Unis ont pointé un doigt accusateur vers l’Iran alors que d’autres informations évoquent un tir de drones ou de missiles à partir de l’Irak.

Bagdad a nié dimanche toute implication dans l’attaque. « L’Irak est engagé constitutionnellement à empêcher toute utilisation de son sol pour attaquer ses voisins », a affirmé dans un communiqué le Premier ministre Adel Abdel Mahdi.

-L’Irak abrite plusieurs milices et factions paramilitaires-

Il a ajouté que « le gouvernement sera extrêmement ferme avec quiconque essaye de violer sa Constitution ». Mais l’Irak abrite plusieurs milices et factions paramilitaires soutenues par Téhéran, ce qui le place dans une situation délicate entre ses voisins saoudien et iranien.

Des médias ont émis l’hypothèse qu’un drone tiré d’Irak qui aurait traversé l’espace aérien du Koweït. Le quotidien koweïtien Al-Raï a rapporté qu’un drone de la taille d’une petite voiture est descendu samedi à l’aube d’une hauteur d’environ 250 mètres au-dessus du palais de l’émir, avant d’allumer ses lumières et de s’envoler.

-Des mesures de sécurité autour des installations-

Le Premier ministre, cheikh Jaber Moubarak Al-Sabah, a ordonné le renforcement des mesures de sécurité autour des installations vitales du pays, selon une déclaration du gouvernement publiée sur Twitter dimanche. « Les responsables de la sécurité ont commencé une enquête concernant le drone qui a été vu survoler la zone côtière de Koweït », indique ce texte.

Selon Al-Rai, le drone a survolé le palais en bord de mer de l’émir Cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah qui effectue des tests médicaux aux Etats-Unis. Le Koweït est un membre de l’Opep qui a des frontières terrestres avec l’Irak et l’Arabie saoudite et partage des frontières maritimes avec l’Iran.

 

RECOMMANDÉ