Le maire de Saint-Denis plaide pour une loi favorable à l’accueil inconditionnel des migrants

Par Emmanuelle Bourdy
1 décembre 2020
Mis à jour: 1 décembre 2020

Le maire de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, s’est exprimé dans une tribune du Journal du dimanche, à la suite du démantèlement du camp des migrants place de la République à Paris ce lundi 23 novembre. Le maire socialiste se bat pour « élaborer une loi sur le modèle de la loi SRU » (Solidarité et renouvellement urbain). 

Mathieu Hanotin, le maire socialiste de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), revient sur l’évacuation des migrants qui s’est produite place de la République à Paris, ce lundi 23 novembre 2020. Selon lui, cet événement n’est qu’un « des effets résiduels », du démantèlement du camp de migrants qui s’était installé non loin du Stade de France, en Seine-Saint-Denis. « Il y avait trop de monde à mettre à l’abri et des migrants n’ont pas pu monter dans les bus et entrer dans le dispositif de protection. Ils se sont alors retrouvés sans aucune solution, à errer », explique-t-il.

Le maire de Saint-Denis pointe en effet ce phénomène : « Ce sont les trottoirs de nos rues, les terrains vagues, les parcs et autres places qui abritent trop souvent les personnes migrantes n’accédant pas à l’hébergement. » Pour lui, il y a « urgence pour l’hébergement d’urgence ». « Nous devons organiser le premier accueil pour que n’importe qui puisse être pris en charge de ­manière digne et rapide. […] Il faut aussi plus de moyens juridiques et financiers, des efforts mieux répartis entre les territoires », martèle Mathieu Hanotin.

Pour parvenir à mettre en place de tels dispositifs, l’élu propose une nouvelle loi SHU (Solidarité hébergement d’urgence), dont les fondements reposeraient sur le modèle de la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbain) « adoptée il y a plus de vingt ans ». Ainsi, pour « garantir l’accès aux droits fondamentaux des migrants » sur le territoire Français, le maire de Saint-Denis demande « un meilleur partage de la solidarité, avec des obligations et amendes pour celles et ceux qui ne respecteraient pas cette responsabilité collective ».

Mathieu Hanotin indique encore qu’il « sera nécessaire d’apporter des solutions structurelles en inscrivant à l’agenda la question des quotas, dispositifs contraignants de places réservées dans toutes les zones métropolitaines denses ».

NOUVEL HORIZON – Traitement Covid-19 : les revirements

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ