Le ministère des affaires étrangères chinois réprimande Donald Trump

4 septembre 2015
Mis à jour: 26 octobre 2015

Connu pour sa rhétorique emphatique, sa forte personnalité et ses positions dures sur les affaires étrangères, Donald Trump s’est fortement opposé à la récente dévaluation du yuan du 12 août et autres injustices perçues, commises par le régime chinois au détriment des États-Unis.

« Je le dis à tout le monde : depuis longtemps, la Chine prend nos emplois » a déclaré le candidat Républicain, d’après un reportage de Politico. « Ils prennent notre argent. Soyons prudent. Ils nous entraînent vers le bas », a t-il martelé.

Selon CNN, Donald Trump a critiqué de façon répétée la dévaluation du yuan par le régime chinois, affirmant qu’ils « ont manipulé leur devise à un tel point qu’il est impossible pour nos entreprises de les concurrencer ».

La dévaluation de la devise donne aux exportations d’un pays un avantage sur les marchés internationaux en rendant leur coût comparativement plus faible.

Lorsqu’un journaliste a demandé à Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères quelle était la position de son gouvernement concernant la rhétorique de Donald Trump, elle n’a pas répondu directement, ne nommant pas directement le magnat, mais suggérant que son opinion n’avait pas beaucoup de poids dans la société américaine.

« Chacun a le droit d’exprimer son opinion personnelle, mais ce à quoi nous attachons le plus d’importance est la politique du gouvernement américain à l’égard de la Chine et l’opinion principale du peuple américain » a déclaré Hua, lors d’une conférence de presse, selon le site Internet du ministère des affaires étrangères.

« Je ne comprends pas bien les critiques envers la Chine formulées par certaines personnes vivants aux États-Unis » a affirmé Hua en réponse à une des questions des journalistes.

Selon Reuters, Hua a réitéré le souhait que les relations sino-américaines demeurent aimables en dépit des « perturbations. »

Lire la version originale ici.

 

 

RECOMMANDÉ