Quand le pass Culture de 300 euros offert aux jeunes devient un « pass Manga »

Par Léonard Plantain
11 juin 2021
Mis à jour: 12 juin 2021

Grâce à leur pass Culture, un chèque de 300 euros offert par le ministère de la Culture, de nombreux jeunes de 18 ans se ruent dans les librairies pour y acquérir leurs mangas préférés. Un engouement qui vaut au pass Culture d’être synonymes de « pass Manga ».

Que ce soit l’intégrale de L’Attaque des Titans, de Jujutsu Kaisen, de Demon Slayer ou de My Hero Academia, les titulaires du pass Culture sont ravis de leurs achats. Et pour cause, grâce aux 300 euros offerts par le ministère de la Culture à tous les jeunes âgés de 18 ans pour s’acheter des biens culturels, ils sont nombreux depuis le 21 mai à avoir fait l’acquisition de collections complètes de mangas, dont ils affichent désormais fièrement leurs photos sur les réseaux sociaux.

D’ailleurs, la ruée dans les librairies est telle que certains ont rebaptisé le pass Culture en « pass Manga », a rapporté BFMTV.

Pour Pascal Lafine, responsable de Delcourt/Tonkam, il était « évident que le manga allait bénéficier massivement du pass Culture », tant il est devenu ces dernières années une véritable locomotive du secteur de l’édition. Pascal Lafine a cependant été surpris des choix du public : « Je pensais que ça servirait à utiliser des séries qu’ils n’achètent pas habituellement, mais ils se ruent sur les blockbusters ! » a-t-il indiqué.

De son côté, la libraire de Vignettes, enseigne spécialisée dans la BD dans le 19e à Paris, a déclaré : « La majorité achète des grandes séries qu’ils ne pouvaient pas s’offrir. Ou s’ils ne peuvent pas tout se payer, ils achètent de quoi avancer dans la narration des plus longues séries, mais aussi des nouveautés qu’ils auraient hésité à acheter et qu’ils testent grâce au dispositif. »

« L’instauration du pass Culture a eu un effet démultiplicateur sur les ventes de mangas », a également confirmé Fabien Hyzard, responsable marketing et commercial chez Ki-oon. « À l’échelle de Ki-oon, nous avons réalisé la troisième meilleure semaine de vente de notre histoire [à la suite de] sa mise en place. Certaines séries ont connu un rebond exceptionnel, comme Jujutsu Kaisen, notre nouveau best-seller, dont les ventes de tome 1 ont connu leur niveau le plus élevé à cette occasion, un an et demi après son lancement », a-t-il partagé.

Des achats en masse qui se retrouvent chez tous les autres éditeurs et dans de nombreuses librairies à travers toute la France, engendrant pour certaines enseignes des ruptures de stocks. En effet, des librairies se retrouvent parfois démunies face à l’ampleur de la demande. Une demande qui n’est d’ailleurs pas près de s’arrêter, puisqu’en quelques semaines, l’application pass Culture compte déjà près de 450 000 utilisateurs. Et pourtant, le dispositif est loin d’avoir fait le plein, puisqu’il concerne environ 800 000 jeunes nés en 2003.

Désormais, les éditeurs de mangas vont devoir se lancer des réimpressions.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ