Le père d’un fils autiste démarre une entreprise pour embaucher des personnes autistes et talentueuses ayant des compétences «spéciales»

Par Michael Wing
4 août 2019 Mis à jour: 4 août 2019

Thorkil Sonne est un père danois dont l’enfant a été diagnostiqué autiste à l’âge de 2 ans et demi. Le père savait qu’à l’âge adulte, il aurait probablement du mal à fonctionner sur un marché du travail traditionnel. C’est pourquoi il a décidé de créer une entreprise spécialisée dans l’aide à l’emploi des personnes autistes.

Thorkil Sonne s’est d’abord impliquée dans la Danish Autistic Society. Après plusieurs années, il en est devenu le président.

Et en 2004, M. Sonne a hypothéqué sa maison pour pouvoir démarrer une entreprise dont l’objectif était d’aider les personnes autistes à trouver un emploi. C’est ainsi que Specialisterne a été créée.

« Nous essayons de comprendre les personnes autistes d’un point de vue personnel et professionnel », a déclaré M. Sonne dans le cadre du Forum économique mondial.

« Et nous prenons le temps d’établir la zone de confort de l’individu, de connaître sa motivation, l’aptitude au travail, ses compétences professionnelles, ses compétences personnelles et nous transmettons ces connaissances à des dirigeants d’entreprises afin de mettre en place l’environnement de travail approprié avec le responsable, les collègues et les ressources humaines.

« Nous créons ainsi une base pour une compréhension commune et un endroit où les personnes autistes peuvent exceller dans leur travail. »

Il ajoute : « Les personnes autistes peuvent ajouter beaucoup au milieu de travail […] et elles créent aussi un meilleur environnement de travail […] qui crée, vraiment, une atmosphère plus familiale. »

Specialisterne, qui est un terme danois signifiant « Les Spécialistes », est représentative de la façon dont le fondateur veut que les personnes atteintes de soient vues sur le marché du travail. Ils peuvent s’avérer être des travailleurs très précieux et qualifiés dans une multitude de domaines. Cela est dû à leur créativité et à leur désir d’obtenir les meilleurs résultats dans leur travail.

« Ils sont souvent très bons au travail », dit M. Sonne. « Ils ont généralement une bonne mémoire, le souci du détail, la persévérance, ils sont honnêtes, directs, loyaux. »

Selon M. Sonne, Specialisterne vise à « fournir des emplois significatifs et productifs à un million de personnes autistes ».

Les personnes atteintes d’un trouble du spectre autistique (TSA) peuvent présenter une gravité et une fonctionnalité différentes des symptômes. Mais ils présentent généralement des problèmes d’aptitudes sociales, de communication et ont besoin d’actions cohérentes et répétitives.

Étonnamment, l’autisme n’a cessé d’être considéré comme une maladie psychiatrique qu’après 1987 ; pourtant, beaucoup de stigmates y sont encore associés.

C’est probablement la raison pour laquelle, selon le rapport de l’Indicateur national de l’autisme, 86 % des personnes atteintes de TSA sont au chômage et la plupart d’entre elles ne poursuivent pas d’études supérieures. C’est parce qu’elles semblent avoir de la difficulté à travailler en équipe, à recevoir de la rétroaction et à gérer leur temps.

L’entreprise offre du soutien et une formation aux personnes atteintes de TSA et sensibilise les employeurs aux avantages et aux compétences que les personnes autistes peuvent apporter à leur entreprise. L’objectif de l’entreprise est de créer un environnement de travail inclusif dans le cadre duquel les personnes concernées peuvent se concentrer sur leurs tâches et ne pas se soucier des normes sociales ou de la peur de la discrimination.

Specialisterne a reçu plusieurs prix depuis sa création, en plus d’avoir fait l’objet d’une étude de cas à la Harvard Business School.

Le fondateur croit que leur modèle de travail peut s’appliquer à de nombreuses entreprises à travers le monde, et ils se sont récemment associés à de grands acteurs tels qu’IBM. Cette dernière promettait de créer plus de 300 emplois pour les personnes autistes.

Ce qui a commencé comme une famille aux prises avec le diagnostic d’un enfant s’est transformé en un effort pour mieux intégrer et soutenir les personnes qui vivent avec un TSA. Specialisterne poursuivra ses efforts pour créer un meilleur environnement de travail pour les personnes atteintes d’autisme et continuera d’offrir soutien et formation aux employés et aux employeurs, tout en créant un meilleur marché de l’emploi.

Ils offrent également un programme de formation de trois ans qui s’adresse non seulement aux personnes atteintes du TSA, mais aussi à celles qui ont un TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec/sans Hyperactivité).

L’entreprise elle-même emploie des personnes autistes dans des rôles tels que le développement de logiciels et la saisie de données.

RECOMMANDÉ