Le père d’une petite fille trisomique écrit un message émouvant sur son blog: «Dieu ne fait pas d’erreurs»

Par Louise Bevan
26 juin 2020
Mis à jour: 26 juin 2020

Lorsque le chanteur de country Rory Feek a perdu sa femme atteinte d’un cancer, il s’est tourné vers son blog pour exprimer ses réflexions sur sa vie d’après, en particulier avec sa fille de 6 ans, Indiana, ou « Indy », comme il l’appelle, dont il est le seul parent dès à présent et qui est atteinte de trisomie.

Le message qu’il envoie pour défendre sa fille à l’encontre de tous ceux qui se sont désolés de sa condition est si puissant et empreint d’amour qu’il est devenu viral.

Rory, 55 ans, et sa femme chanteuse, Joey étaient mariés depuis 14 ans. Ils ont chanté ensemble dans la célèbre formation de musique country Joey & Rory. Joey a tragiquement perdu la vie le 4 mars 2016, à l’âge de 40 ans, des suites d’un cancer du col de l’utérus.

Rory et Indy assistent à une réception lors d’une projection spéciale de Patsy & Loretta, présenté par Lifetime au Franklin Theatre de Franklin, Tennessee, le 9 octobre 2019. (Jason Kempin / Getty Images)

Rory a passé l’été 2016 à s’occuper de la petite Indy dans leur ferme de 42 ha au Tennessee et à travailler sur un documentaire, To Joey, With Love.

Rory, à la fois mari et père en deuil, a également rédigé un texte émouvant sur son blog, intitulé « Crib Notes », sur la façon de réconforter et donner de la force à Indy après la perte de sa maman.

« Quand je me suis assis pour écrire ce matin, Indy s’est agitée dans son berceau. Elle a commencé à s’éveiller et à débuter sa journée », a déclaré Rory. « En la regardant s’asseoir, regarder autour d’elle, puis se retourner, et en l’écoutant se parler à elle-même ainsi qu’à ses mains, je me suis rappelé quel cadeau elle est. »

Le duo Joey + Rory se produit sur scène lors des CMT Music Awards 2009 au Sommet Center de Nashville, Tennessee, le 16 juin 2009 (Jason Merritt / Getty Images)

Lorsque Joey et Rory ont appris qu’Indy était atteinte de trisomie, ils étaient dans l’incertitude quant à ce qui allait se passer et ce que cela impliquerait tant pour eux-mêmes que pour leur fille. Pour ne rien arranger, les réactions qu’ils ont obtenues de leur entourage étaient loin d’être positives.

« Presque tout le monde a dit la même chose : ‘Je suis vraiment désolé' », a écrit Rory.

« Je ne pense pas que leurs réactions soient mauvaises. J’aurais probablement dit la même chose à leur place », a-t-il expliqué, ajoutant : « C’est ce que la société leur a dit, nous a tous dit […] Mais c’est faux. Du moins, je pense que c’est le cas. Et je sais que Joey le pensait aussi. »

Le couple assiste aux CMT Music Awards 2010 au Bridgestone Arena de Nashville, Tennessee, le 9 juin 2010. (Jason Merritt / Getty Images)

« Dieu ne fait pas d’erreurs », a ajouté Rory. « Indy ne vaut pas moins que n’importe quel autre enfant. Être différent ne veut pas dire moindre. Qu’Indy soit trisomique ne rend pas sa vie moins importante que celle d’une autre personne, pas plus que ses rêves et ses sentiments. »

À l’époque, lui et sa femme avaient pris connaissance de statistiques bouleversantes ; il se souvient avoir appris qu’entre 70 et 90 % des femmes enceintes dont le bébé est atteint de trisomie ont recours à l’interruption volontaire de leur grossesse plutôt que de poursuivre cette dernière.

Rory a expliqué qu’il ne pouvait pas imaginer que Joey ait pu passer ces deux merveilleuses années sans sa fille bien-aimée. Indy a apporté à sa mère « l’amour et le bonheur », a-t-il écrit, ajoutant : « Dieu le savait. C’est Lui qui a permis à cela de se produire. »

Rory et Indiana au Country Music Hall of Fame and Museum de Nashville, Tennessee, le 11 mars 2017 (Terry Wyatt / Getty Images)

Rory a trois filles : Heidi et Hopie, déjà adultes, et Indy, 6 ans. Aujourd’hui encore, il continue de faire la chronique de son parcours de père célibataire sur son blog, à travers la vie, les conflits, l’amour et le rire.

« Indy a le syndrome de ‘Down’, (la trisomie) », écrit Rory dans sa biographie. « Je pense que Hopie a le syndrome de Up (elle est toujours heureuse), et Heidi a le syndrome des fleurs et de la musique (elle aspire à devenir à la fois fleuriste et chanteuse/compositrice). »

« Tous mes enfants sont des cadeaux venant du ciel. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ