Le permis de conduire à points est un « racket organisé par l’État », déclare Éric Zemmour

Par Emmanuelle Bourdy
25 octobre 2021
Mis à jour: 25 octobre 2021

Selon Éric Zemmour, qui ne s’est toujours pas prononcé sur la question de la présidentielle 2022, le permis à point est un « racket organisé par l’État ».

Le polémiste Éric Zemmour s’est exprimé, ce dimanche 24 octobre, dans le « Grand débat » organisé par LCI, RTL et Le Figaro. « J’ai toujours trouvé que les limitations de vitesse sur les autoroutes étaient inutiles », a-t-il déclaré. L’écrivain et essayiste a manifesté son intention de supprimer le permis de conduire à points. Il a indiqué que des « pays comme la Suisse, la Suède, la Finlande qui n’ont pas de permis à points », connaissent des chiffres moins élevés que ceux de la France quant au nombre d’accidents et de morts sur les routes.

Le stage de récupération de points est infantilisant !

Le stage de récupération de points, qui coûte en moyenne 300 euros, « est non seulement infantilisant mais il est aussi un racket organisé par l’État », s’est encore indigné Éric Zemmour, qui s’est aussi exprimé sur la vitesse des routes nationales. Il a en effet indiqué qu’il la remettrait à 90 km/h.

Il souhaiterait en outre que les maires n’aient plus le droit d’imposer les 30 km/h dans les villes, donnant comme exemple Anne Hidalgo, qui « rend impossible la vie aux Français ». « Depuis 10 ans, on ne cesse d’emmerder les Français avec les taxes, les voitures qui n’entrent plus dans les grandes villes », a-t-il expliqué, ajoutant que « plus l’État est faible avec les vrais délinquants, les trafiquants, les types qui font des rodéos motorisés dans les banlieues, plus il est dur avec les automobilistes, véritables vaches à lait », a glissé Éric Zemmour, qui ne s’est pas encore prononcé sur sa candidature à la présidentielle 2022 car la décision « mûrit dans [sa] tête », il a toutefois déclaré que celle-ci « était prise », et que s’il y va, « c’est pour gagner ».

Quant à Marine Le Pen, il considère qu’elle « a enfermé ses électeurs dans un ghetto politique. Voter pour elle ne sert à rien. Elle ne peut pas gagner la présidentielle car elle ne veut pas s’allier avec une partie de la bourgeoisie », a mentionné le polémiste ce 24 octobre sur Twitter. Selon le dernier sondage Ipsos, la candidate du Rassemblement national recueille, tout comme Éric Zemmour, environ 16 % d’intentions de vote.

 

 


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ