Le pôle Nord magnétique de la Terre est en train de se déplacer et se dirige vers la Russie

5 février 2019 Mis à jour: 6 février 2019

Le pôle Nord magnétique de la Terre s’éloigne de l’Arctique canadien et se dirige vers la Sibérie en Russie, a déclaré la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis, en français l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique.

Ce mouvement a forcé les scientifiques à mettre à jour le Modèle magnétique mondial (MMM), utilisé par l’OTAN et les forces armées du monde entier, pour sa localisation.

« En raison de variations inattendues dans la région arctique, les scientifiques ont publié un nouveau modèle pour représenter avec plus de précision le changement du champ magnétique entre 2015 et aujourd’hui », a déclaré la NOAA dans un communiqué de presse le 4 février.

Cette carte montre l’emplacement du pôle magnétique Nord (étoile blanche) et la déclinaison magnétique (l’intervalle de courbe de niveau est de 2 degrés) au début de 2019. (NOAA NCEI/CIRES)

Depuis 1831, le pôle Nord magnétique se déplace à travers l’Arctique canadien vers la Russie, ce qui n’est pas le cas du pôle Nord géographique, qui est fixe.

Ces dernières années, le Nord magnétique s’est déplacé à un rythme d’environ 55 km par an.

La NOAA a expliqué que le WMM est mis à jour tous les cinq ans, mais en raison du déplacement du pôle, les scientifiques ont été contraints de publier la mise à jour du WMM un an en avance.

Depuis 1831, le pôle Nord magnétique se déplace à travers l’Arctique canadien vers la Russie, ce qui n’est pas le cas du pôle Nord géographique, qui est fixe. (NOAA)

« Avec la dernière sortie en 2015, la prochaine version est prévue pour fin 2019. En raison de variations imprévues dans la région arctique, les scientifiques ont publié un nouveau modèle pour représenter avec plus de précision l’évolution du champ magnétique entre 2015 et aujourd’hui », indique le communiqué.

« Cette mise à jour hors-cycle avant la sortie officielle du MMM2020 l’an prochain garantira une navigation sûre pour les applications militaires, les compagnies aériennes commerciales, les opérations de recherche et de sauvetage et d’autres opérations autour du pôle Nord », ajoute-t-il.

La NOAA a noté que « les militaires utilisent le MMM pour la navigation sous-marine et aérienne, le déploiement de parachutes, et plus encore », ajoutant que « la NASA, la Federal Aviation Administration, le U.S. Forest Service et bien d’autres utilisent cette technologie pour les levés de terrain et la cartographie, le suivi par satellite et antenne, et la gestion du trafic aérien ».

Les téléphones intelligents et autres appareils électroniques comptent sur le MMM pour fournir aux consommateurs des cartes, des boussoles et des services GPS précis. (Pixabay)

Pendant ce temps, les smartphones et autres appareils électroniques comptent sur le MMM pour fournir aux consommateurs des cartes, des boussoles et des services GPS précis.

« Les pistes d’aéroport sont peut-être l’exemple le plus visible d’une aide à la navigation mise à jour pour tenir compte des variations du champ magnétique terrestre. Les aéroports du pays utilisent les données pour allouer aux pistes des noms numériques, auxquels les pilotes se réfèrent au sol », a déclaré l’agence.

De plus, les animaux migrateurs comme les oiseaux, les papillons et les baleines utilisent le champ magnétique pour se diriger. D’autres animaux, comme les vaches, peuvent sentir le champ magnétique de la Terre et se positionnent vers un pôle magnétique en broutant.

Les baleines sont également sensibles aux champs magnétiques (LUIS ROBAYO/AFP/Getty Images).

« L’utilisateur moyen ne sera pas trop affecté par cette situation à moins qu’il ne soit en randonnée dans l’Extrême-Arctique », a déclaré Ciaran Beggan, géophysicien, à National Geographic.

Le champ magnétique terrestre a lentement changé tout au long de son existence. La dérive magnétique se produit au milieu de processus au centre de la planète.

Les débits d’écoulement du fer et du nickel en fusion de la carotte entraînent des changements dans le champ magnétique, a noté le site d’informations NPR.

« La dynamo du noyau terrestre crée un champ magnétique légèrement incliné par rapport à l’axe de rotation de la planète. L’extrémité nord de cet aimant à barres, de la taille d’une planète, est ce qu’on appelle le Nord géomagnétique – un point situé au large de la côte nord-ouest du Groenland qui a quelque peu changé de position au cours du siècle dernier », explique le National Geographic à propos de ce phénomène.

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Que représente la Terre par rapport aux autres planètes de notre système solaire ?

RECOMMANDÉ