Le portrait d’un jeune sans-abri en pleurs inspire trois inconnus à le rechercher et à le ramener dans sa patrie

Par Louise Bevan
1 décembre 2020
Mis à jour: 1 décembre 2020

L’histoire déchirante d’un jeune sans-abri a incité un trio de bons samaritains de Los Angeles à le conduire en voiture sur près de 3 200 km jusqu’à son domicile à Milwaukee, dans le Wisconsin, afin qu’il puisse reconstruire sa vie.

Tout a commencé lorsque le trio est tombé sur une photo publiée sur Facebook du sans domicile fixe, vivant à Skid Row, dans le centre-ville de Los Angeles. Son visage était rempli d’angoisse.

Le photographe John Hwang s’était arrêté pour parler à Sang D. Yang le 11 octobre et avait pris un portrait photographique de Sang l’air désemparé, portant une capuche ébouriffée et un masque jetable sous le menton. Il a ensuite publié la photo sur Facebook.

« J’ai rencontré ce jeune homme aujourd’hui », a expliqué John. Il pleurait et me disait : « Je ne peux pas changer les choses que j’ai faites, mais je veux être meilleur. »

(Avec l’aimable autorisation de John Hwang)

Sang, qui est d’origine Hmong, a expliqué que sa mère était décédée il y a plusieurs années, et qu’il avait depuis perdu tout contact avec les membres survivants de sa famille. Devenu sans-abri, il s’était fait voler la plupart de ses effets personnels dans la rue, notamment son portefeuille, ses papiers d’identité et son téléphone portable.

« Il veut sortir de la rue et renouer avec sa famille », a déclaré John. « Je ne sais pas comment je peux l’aider au mieux, mais si quelqu’un peut l’aider d’une manière ou d’une autre, faites-le moi savoir. »

Après que la photo a été mise en ligne, Daniel Lee, un résident de Los Angeles, a pris connaissance de la situation et s’est senti appelé à intervenir. Il a cité un proverbe hmong, traduit en anglais.

« Quand tu viens dans ma ville, appelle-moi… dis-moi que tu es là, et je m’occuperai de toi », a expliqué Daniel dans une interview à KABC. « Je suppose que c’est la façon la plus proche de définir ce que j’ai ressenti. »

(Illustration – Logan Bush/Shutterstock)

Daniel a fait équipe avec deux autres membres de la communauté hmong de Los Angeles (un groupe ethnique asiatique dispersé principalement dans le sud de la Chine, au Vietnam, au Laos, en Thaïlande et au Myanmar) et a conduit en ville à la recherche de Sang.

Ils l’ont trouvé, lui ont offert un repas et ont écouté son histoire. « On l’a trouvé ! » a posté Daniel sur Facebook le 12 octobre. « Quelques autres frères hmong et moi l’avons retrouvé et essayons d’entrer en contact avec sa famille. Mais d’abord : il faut qu’il mange ! »

Émus par le sort de Sang, Daniel et ses compagnons ont parcouru plus de 3 200 km pour aider Sang à renouer avec sa famille éloignée dans le Wisconsin.

« Ce n’est pas seulement une personne sans-abri, c’est quelqu’un qui est perdu », a expliqué Daniel.

Daniel a également contacté l’Association de l’amitié américaine hmong à Milwaukee, qui a accepté de mettre Sang en contact avec le soutien et les services pour l’aider à se remettre sur pied.

NOUVEL HORIZON – Élections américaines : fraudes et manipulations

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ