Le président Donald Trump prévient la Californie : réglez la crise des sans-abri ou le gouvernement interviendra

Par Jack Phillips
29 décembre 2019 Mis à jour: 31 décembre 2019

Le président Donald Trump a lancé un avertissement à la Californie et à son gouverneur démocrate, Gavin Newsom, alors que l’État est aux prises avec une crise des sans-abri.

« Le gouverneur Gavin Newsom a fait un très mauvais travail en s’occupant de la population des sans-abri en Californie », a écrit le président Donald Trump sur Twitter le jour de Noël. « S’il ne peut pas régler le problème, le gouvernement fédéral s’en mêlera ! »

Le président Donald Trump n’a pas précisé comment son administration allait traiter la question.

Des photos de sans-abri campant dans des parcs publics et dans la rue à San Francisco et à Los Angeles ont attiré l’attention et la critique.

M. Trump semblait répondre aux commentaires faits par M. Newsom à un journaliste le 19 décembre, lorsqu’il a accusé le ministère du logement et du développement urbain (HUD), dirigé par l’ancien candidat à la présidence Ben Carson, d’avoir une population de sans-abri en pleine expansion dans son État.

« Les refuges résolvent le problème du sommeil. Le logement et les services de soutien résolvent le problème des sans-abri. Le logement doit passer en premier. Vous avez un nouveau directeur du Interagency Council on Homelessness (littéralement Conseil inter-organisations pour les sans-abri) aux États-Unis, nommé par Donald Trump, qui place le logement en quatrième position », a dit M. Newsom.

Accusant la Maison Blanche de ne pas être « sérieuse sur cette question », Gavin Newsom a également déclaré que le Président et d’autres républicains « font de la politique avec ça … Il n’y a eu que des divisions venant et émanant des gens du HUD et de l’administration Trump. »

Cependant, ce n’est pas seulement M. Trump qui s’est attaqué à la gestion du problème par l’État. Certains experts ont dit que la Californie a une mauvaise supervision.

« Ce n’est pas sorcier », a déclaré John Snook, qui dirige le Treatment Advocacy Center, un groupe qui conseille les États sur la santé mentale et le phénomène des sans-abri dans tout le pays.

« L’Arizona est un État rouge qui ne dépense pas des tonnes pour ses services, mais qui est le meilleur scénario à tous les égards. Une coordination de classe mondiale avec les forces de l’ordre. Une surveillance forte. Ils ne laissent pas les gens échouer et retourner en prison dans les 30 jours comme le fait la Californie », a-t-il dit à Forbes.

En septembre, M. Trump a déclaré aux journalistes qu’il envisageait de faire appel à un groupe de travail pour faire face à la crise.

« Nous ne pouvons pas laisser Los Angeles, San Francisco et de nombreuses autres villes se détruire en laissant faire ce qui se passe », a-t-il alors déclaré aux journalistes. Il a déclaré que les habitants de ces villes « ont du mal à croire ce qui se passe » et a ajouté que les habitants sont maintenant obligés de partir.

« Nous avons des gens qui vivent sur nos meilleures autoroutes, nos meilleures rues, nos meilleures entrées d’immeubles … où les gens dans ces immeubles paient des impôts énormes, où ils sont allés à cause du prestige », a-t-il dit. « Dans de nombreux cas, ils sont venus d’autres pays et ils ont déménagé à Los Angeles ou à San Francisco à cause du prestige de la ville, et tout d’un coup ils ont des tentes. Des centaines et des centaines de tentes et de personnes vivant à l’entrée de leur immeuble de bureaux. Et ils veulent partir. Et les gens de San Francisco en ont marre, et les gens de Los Angeles en ont marre. »

En novembre, le président Donald Trump a reproché à Gavin Newsom la façon dont la Californie gérait la gestion des forêts. Il a accusé M. Newsom de faire un « travail lamentable » alors que des feux de forêt faisaient rage à travers la Californie.

RECOMMANDÉ