Le programme minceur ‘Comme J’aime’ épinglé pour «pratique commerciale trompeuse» pour sa semaine gratuite

Par Laurent Gey - Epoch Times
11 octobre 2019 Mis à jour: 11 octobre 2019

Le tribunal de grande instance de Paris a statué mardi dernier sur la mention de « semaine gratuite », proposée par le programme minceur dans ses spots publicitaires. L’entreprise a un mois pour retirer cette mention, du fait d’une « pratique commerciale trompeuse »

Le très médiatique programme minceur « Comme j’aime » a été épinglé pour sa semaine gratuite, rapporte Le Parisien. En cause, la fameuse et symbolique « semaine gratuite » de Comme j’aime. L’argument commercial a été remis en question et ne pourra plus être utilisé pour faire la promotion du programme de régime qui revendique quelque 120 000 clients.

« Comme j’aime » ne propose donc pas de semaine de repas gratuits, a estimé le tribunal. L’entreprise fondée par Bernard Canetti devra s’acquitter de la somme de 10.000 euros au titre de «l’atteinte portée à l’intérêt collectif des consommateurs».

C’est l’association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) qui avait, au printemps dernier, saisi le tribunal. Pour la mention « semaine gratuite » mais également contre l’efficacité supposée du régime. Sur ce dernier point, elle avait été déboutée, précise Franceinfo.

L’entreprise va désormais devoir s’astreindre à ne plus utiliser cette mention. Et ce sur l’ensemble des supports publicitaires utilisés par le programme minceur (télévision, internet, presse, radio). L’entreprise « Comme j’aime » a un mois pour supprimer cette mention de ses arguments publicitaire.

RECOMMANDÉ