Le propriétaire d’une société financière chinoise accusé de crime organisé

Par Alex Wu
23 septembre 2020
Mis à jour: 23 septembre 2020

Plusieurs sites d’information importants de Chine continentale ont rapporté, le 17 septembre, que la Société de portefeuille d’investissement nommée China Create Capital Limited a annoncé que Zhang Wei, son propriétaire, a été inculpé pour 11 chefs d’accusation dont avoir dirigé un « gang de type mafieux » et collecté illégalement des fonds publics.

Comme l’a déjà rapporté l’édition chinoise du journal Epoch Times, Zhang Wei et 43 de ses collègues ont été arrêtés en avril de l’année dernière pour des activités criminelles, tel que décrit par le gouvernement.

Les médias d’État chinois ont déclaré que le groupe criminel de type mafieux China Create Capital Limited a été accusé de sollicitation illégale de fonds publics pour des projets d’investissement inexistants, par le biais de sa plateforme de prêt en ligne pair-à-pair (P2P) « 88 Wealth Network ». Zhang Wei et ses complices se sont enrichis grâce au système P2P en prêtant les fonds d’investissement sous forme de prêts à taux d’intérêt élevé, puis en utilisant des moyens violents, lorsque nécessaire, pour récupérer les paiements d’intérêts des emprunteurs.

En novembre 2004, Zhang Wei a créé la China Create Technology Co. Ltd et d’autres sociétés « China Create », telles que China Create Capital ltd et China Create Financial Holdings Group Co. Ltd. Grâce à une série d’opérations, l’ampleur des actifs sous l’empire « China Create » de M. Zhang a dépassé les 30 milliards ¥ (4,4 milliards $).

C’est en octobre 2013 que « China Create » est entrée dans le secteur de la finance en ligne et a lancé la plateforme P2P de prêts sur internet « 88 Wealth Network ». La plateforme a même été invitée à participer au « Forum de Boao pour l’Asie » de la Chine et même au sommet des chefs d’entreprise de l’APEC. À son apogée, le célèbre pianiste chinois Lang Lang s’est engagé à en être le porte-parole. En 2015, le volume cumulé des transactions de la plateforme a dépassé les 3 milliards ¥ (441,2 millions $).

Les entreprises de Zhang se sont également lancées dans l’immobilier en ligne, la gestion de patrimoine, les fusions, les acquisitions et d’autres domaines. Entre-temps, M. Zhang a pris des positions politiques, en tant que délégué de Shenzhen à la législature de Pékin, l’Assemblée populaire nationale (APN), ainsi que vice-président de la Chambre de commerce de Shenzhen.

Cependant, les bons moments n’ont pas duré longtemps.

En février 2017, le « 88 Wealth Network » a été fermé au milieu de la vague d’effondrements de P2P en Chine continentale. Selon le site officiel de « 88 Wealth Network », les investissements cumulés en décembre 2018 s’élevaient à environ 8,494 milliards ¥ (1,3 milliard $), tandis que les paiements cumulés aux prêteurs s’élevaient à environ 4,94 milliards ¥ (726,6 millions $).

Après l’arrestation de M. Zhang, les entreprises de China Create ont chuté, avec une perte nette de près de 1,2 milliard ¥ (176,5 millions $) en 2019.

Selon les données publiques, M. Zhang, 47 ans, était un ancien soldat de l’Armée de libération du peuple et travaillait comme agent de sécurité. Il a ensuite été favorisé par un haut responsable du Parti communiste à Shenzhen, après quoi il a commencé à développer son entreprise. Il a rapidement construit un empire commercial de plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Selon le média financier chinois Caixin, M. Zhang avait de bonnes relations personnelles avec Li Huanan – ancien secrétaire adjoint du Comité municipal de Shenzhen du Parti communiste chinois (PCC) et secrétaire du Comité politique et juridique de Shenzhen – qui a été renvoyé et arrêté pour corruption et autres crimes en octobre 2018.

Caixin a rapporté que le fils de Li était impliqué dans les affaires d’investissement à Shenzhen, et pourrait avoir été associé à M. Zhang. Les deux avaient des transactions illicites, s’élevant à des dizaines de millions de yuans.

Li figure sur la liste de personnes enquêtées publiée par « l’Organisation mondiale d’enquête sur la persécution du Falun Gong » pour son implication active dans la persécution de la pratique spirituelle chinoise par le Parti communiste chinois.

FOCUS SUR LA CHINE – 1 million $ retrouvés chez un chef de village



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ