Le régime chinois ajoute la « pensée Xi Jinping » au programme scolaire national

Par Rita Li
28 août 2021
Mis à jour: 28 août 2021

Le régime chinois a annoncé qu’à partir de septembre, les élèves recevront un enseignement sur la « Pensée Xi Jinping » de l’école primaire à l’université, afin d’« armer » leur cerveau de croyances marxistes et d’idéologie communiste.

Le 24 août, le département de l’Éducation a publié de nouvelles directives intégrant l’idéologie chère au dirigeant chinois Xi Jinping dans le programme national d’enseignement du pays. Cette mesure a officialisé les politiques annoncées plus tôt cet été.

Cette mesure vise à renforcer la « détermination à écouter et à suivre le Parti », et le nouveau matériel pédagogique doit « cultiver les sentiments patriotiques », selon les directives.

Un responsable du département de l’Éducation a déclaré, lors d’une conférence de presse tenue le 24 août, que le département allait introduire des contenus liés à la « direction du Parti » dans le programme et le matériel pédagogique des écoles et des universités.

Un membre du personnel range les livres sur le président chinois Xi Jinping dans le centre des médias pour le sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Pékin, le 5 novembre 2014. (Greg Baker/AFP/Getty Images)

Un manuel obligatoire, intitulé La pensée de Xi Jinping sur le socialisme aux caractéristiques chinoises pour une nouvelle ère, doit « former progressivement » la confiance de la jeune génération pour soutenir le socialisme et la direction du Parti, a déclaré le Département dans une annonce du 8 juillet.

Le livre sera enseigné dans les classes à partir de septembre, après les vacances d’été.

Les efforts considérables déployés par le président Xi pour endoctriner la jeunesse chinoise résultent d’un désir de construire un véritable culte de la personnalité semblable à celui de Mao Zedong, le premier dirigeant du régime chinois communiste, a noté Feng Chongyi, professeur d’études chinoises à l’université de technologie de Sydney.

Dans les années 1950 et 1960, les Chinois « avaient les larmes aux yeux en voyant Mao Zedong et lisaient respectueusement le Petit livre rouge », a déclaré M. Feng, en référence au livre de citations de Mao dont la lecture était obligatoire pour la quasi-totalité de la population de cette époque.

Mais M. Feng pense que les tentatives déployées par le président Xi pour susciter ce même type d’« admiration sincère » ne fonctionneront pas en cette époque où Internet règne en maître, soulignant que « les moqueries [à l’égard de Xi] sont omniprésentes sur Internet ».

Depuis son arrivée au pouvoir en 2012, le président Xi a cherché à renforcer le rôle du Parti au pouvoir dans tous les domaines de la société, y compris dans les entreprises, les écoles et les institutions culturelles.

Son dogme personnel, officiellement connu sous le nom de « Pensée de Xi Jinping sur le socialisme aux caractéristiques chinoises pour une nouvelle ère », a été officiellement inscrit dans la constitution du Parti communiste chinois en 2018. Le pouvoir personnel de Xi Jinping a également été renforcé par l’abolition de la durée maximale des mandats présidentiels.

Dans un discours prononcé à l’occasion du centenaire du Parti communiste chinois, célébré au mois de juillet, le président Xi s’est engagé à « améliorer » la direction du Parti, à maintenir sa propre autorité et à renforcer l’unité du peuple chinois.

Tout en encourageant l’étude de l’idéologie communiste dans les salles de classe, le régime a pris des mesures pour exclure l’enseignement des langues étrangères et le matériel pédagogique qui s’y rapporte.

Début août, le bureau de l’éducation du gouvernement municipal de Shanghai a mis un terme aux épreuves d’anglais organisées dans les écoles primaires. Le régime a également annoncé l’interdiction pour les écoles primaires et secondaires publiques d’utiliser des manuels étrangers sans examen ou approbation des autorités éducatives.

Rita Li est journaliste pour le journal Epoch Times et se concentre sur les sujets relatifs à la Chine. Elle a commencé à écrire pour la version en langue chinoise au cours de l’année 2018.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ