Le représentant iranien à l’Opep hospitalisé, dans le coma

Par Epoch Times avec AFP
4 mai 2020
Mis à jour: 4 mai 2020

Le représentant iranien à l’Opep, Hossein Kazempour-Ardébili, se trouve dans le coma à la suite d’une hémorragie cérébrale, a annoncé le ministère du Pétrole iranien.

M. Kazempour-Ardébili « est dans le coma » et « a été hospitalisé vendredi à cause d’une grave hémorragie cérébrale », indique un message publié dimanche soir sur le compte twitter du ministère.

Selon des médias iraniens, M. Kazempour-Ardébili a été admis à l’hôpital Laleh de Téhéran.

Le siège de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) est à Vienne en Autriche.

M. Kazempour-Ardébili a joué un rôle important au début des années 1980, pendant la guerre entre l’Irak et l’Iran, pour assurer la continuité des ventes de brut de son pays alors qu’il était vice-ministre du Pétrole, chargé des affaires internationales.

L’Iran les quatrièmes réserves de pétrole au monde

En 1985, il avait été nommé pour représenter son pays à l’Opep, avant de devenir cinq ans plus tard ambassadeur au Japon, important importateur de pétrole iranien.

Il devient ensuite vice-ministre du Pétrole avant de retourner à l’Opep, jusqu’en 2008, date à laquelle il est limogé comme bien d’autres hauts fonctionnaires lors d’une purge au sein du ministère du Pétrole menée par le président Mahmoud Ahmadinejad.

Il retrouvera son poste de représentant à l’Opep, après l’élection du président Hassan Rohani en 2012.

Membre fondateur de l’Opep, l’Iran dispose des quatrièmes réserves prouvées de pétrole au monde, mais ses exportations de brut se réduisent comme peau de chagrin, conséquence du rétablissement en 2018 de sanctions économiques américaines punitives contre la République islamique.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ