Le rhodiola améliore les performances et prolonge la vie

12 août 2015
Mis à jour: 2 septembre 2015

Beaucoup de plantes médicinales sont traditionnellement utilisées par l’humanité depuis des milliers d’années. Mais maintenant, on a tendance à croire que leur utilisation est obsolète. Cependant, ces plantes portent encore des mystères profonds, parce que la nature n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

Le rhodiola rosea, appelé aussi racine d’or, est utilisé dans la médecine ayurvédique depuis des milliers d’années. Il est très apprécié pour ses propriétés réparatrices. Aujourd’hui, nous savons que les racines de la plante contiennent environ 140 composants dont :

– les phénols (tyrosol, salidroside)

– les aromatiques (Rosavine, l’alcool cinnamique, colophane, rozarine);

– les acides organiques (acides oxalique, malique, succinique, acide citrique);

– les terpénoïdes (roziridine, roziridole)

– les huiles essentielles (les hydrocarbures monoterpéniques, les alcools monoterpéniques et les chaines linéaires hydrocarbonées aliphatiques)

– les stéroïdes (p-sitostérol)

– les dérivés de l’acide phtalique (méthylique, gallique) carbonique

– les tanins

– les flavonoïdes (kaempférol, astragaline, tricine, rodiozin, rodiolin, atsetilrodalgin)

– les anthraquinones

– les alcaloïdes

– les oligo-éléments (manganèse, argent, zinc, cuivre, etc.).

Le rhodiola a longtemps été utilisé comme un stimulant du système nerveux dans les états asthéniques et neurasthéniques, fatigue, baisse de performance. Ceci est en partie dû aux effets des principes actifs de la plante : le salidroside et le rosavine.

De plus, le salidroside empêche la destruction des érythrocytes et des cellules souches hématopoïétiques dans le sang lors de conditions de stress oxydatif. Il présente des propriétés adaptogènes, ce qui augmente la résistance globale de l’organisme.

En augmentant la stabilité des cellules, ce qui renforce la protection contre le stress oxydatif, le salidroside supprime le développement de métastases dans le lymphosarcome et inhibe la croissance du cancer de la vessie.

Le rhodiola rosea a d’autres actions. Par exemple, c’est un neuroprotecteur, un cardioprotecteur, un antidépresseur et un antipsychotique.

Il améliore le métabolisme, donne de l’énergie et favorise une récupération rapide. En utilisant comme substrat non seulement l’oxydation des glucides et des graisses, le rhodiola améliore le métabolisme dans les muscles et le cerveau.

Mais le plus important, c’est que le rhodiola augmente l’espérance de vie. Selon une étude menée par des scientifiques de l’université de Californie, l’utilisation régulière du rhodiola a augmenté la durée de vie des mouches à fruits de 25 %. Les chercheurs croient que l’utilisation de cette plante peut aider les gens à rester en bonne santé.

Il s’utilise en tisanes, en extraits de racines et rhizomes et extraits alcooliques de rhodiola.

 

Version originale : Натуральные средства от диабета

RECOMMANDÉ