Leclerc : le magasin refuse de laisser entrer un client autiste de 19 ans pour non-port du masque, la direction présente ses excuses

Par Emmanuelle Bourdy
16 septembre 2020
Mis à jour: 16 septembre 2020

Malgré sa dérogation, un jeune autiste s’est vu refuser l’accès au magasin parce qu’il ne portait pas de masque. La direction du magasin a présenté ses excuses. La mère du garçon a porté plainte.

Dans le magasin Leclerc de Seclin (Nord), samedi dernier, un jeune de 19 ans s’est fait refouler à l’entrée, car il ne portait pas de masque, relate Le Parisien. Cependant, le jeune autiste possédait une dérogation médicale pour le non-port du masque. Il était accompagné de ses parents et de sa sœur, qui, eux, portaient leur masque.

Dans un communiqué, la direction du magasin Leclerc a expliqué qu’en raison du coronavirus, et « conformément au protocole sanitaire en vigueur », pour « assurer la sécurité des clients et des membres du personnel, les agents de sécurité du magasin ont demandé que le port du masque soit respecté dans l’enceinte du magasin ».

La direction a encore ajouté : « La mère de famille a alors indiqué aux vigiles que son fils était atteint d’un handicap et a évoqué disposer d’un certificat médical dérogatoire. » Cependant, les agents de sécurité n’ont pas permis au jeune de rentrer sans masque à l’intérieur du magasin, et la direction le déplore.

La mère du jeune autiste a affirmé quant à elle, ce lundi matin, que non seulement les agents de sécurité avaient refusé de laisser entrer son fils, mais que la direction avait manifesté la même attitude. À la suite de cela, le samedi soir même, la maman du jeune autiste avait porté plainte auprès de la police.

La direction, qui a présenté ses « sincères excuses à la famille », « s’assurera désormais que l’ensemble des membres de son personnel ait parfaite connaissance de l’existence de ce type de dérogation », ainsi que le rapporte encore Le Parisien.

Mais pour la maman du jeune autiste, l’attitude du magasin reste impardonnable. « De telles excuses, je n’en veux pas, surtout avec des mensonges ! » s’est-elle indignée lundi soir. Elle se dit prête à aller « jusqu’au bout ». « Ils nous ont mis plus bas que terre et ont atteint la dignité de mon fils. Je le fais aussi pour les autres autistes », a-t-elle encore déclaré.

Car si le masque est désormais obligatoire dans tous les espaces clos, depuis le 20 juillet, certaines personnes peuvent en être dispensées. Pour cela, elles doivent présenter un certificat médical justifiant de leur handicap et de l’impossibilité de porter un masque. Ces personnes doivent néanmoins « prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port, si possible, d’une visière, respect des autres gestes barrière) », conclut le journal.

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons en 2 semaines détruisent les cultures dans le Nord-Est

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ