L’école s’attaque aux mauvais comportements en invitant les parents à venir en classe au lieu de renvoyer les enfants à la maison

Par Louise Bevan
19 septembre 2019 Mis à jour: 19 septembre 2019

À l’école Huntington East Middle School, en Virginie-Occidentale, les administrateurs ont adopté une approche créative pour améliorer le comportement des élèves.

Ils ont retravaillé le modèle traditionnel de « suspension » qui consiste à renvoyer les élèves à la maison pour mauvais comportement.

En ce qui concerne la mauvaise conduite non violente et non verbale, l’école a commencé à offrir aux parents l’option d’une « suspension inversée ». Plutôt que de simplement renvoyer à la maison l’élève qui s’est mal conduit, l’école invite ses parents à passer une journée à l’école avec leur fils ou leur fille.

L’idée a germé après que la fusion d’écoles a donné lieu à une vague de nouveaux problèmes de comportement. « Quand nous avons commencé à regrouper les écoles, beaucoup d’enfants ont eu des problèmes et ont été suspendus », a dit à WOWK-TV, Stephanie Powell, une partenaire parentale de l’école.

L’école était découragée de découvrir que beaucoup d’élèves traitaient les suspensions comme du temps en dehors de l’école. Selon l’école, bannir les élèves de la scène de leur comportement répréhensible était la mauvaise approche.

La suspension inversée a été mise en œuvre à titre expérimental, les administrateurs ont rapidement remarqué des changements importants. Le changement de loin le plus impressionnant a été l’attitude des élèves impliqués.

Justin Young, un élève de l’école Huntington East Middle School, était réceptif à cette nouvelle initiative. « J’ai été suspendu plusieurs fois l’an dernier, a-t-il admis à l’équipe des nouvelles, mais cette année, pas une seule fois. »

Justin a expliqué que lorsqu’il est retourné à la maison avec sa mère après leur journée de suspension inversée, ils ont parlé et il a compris le message. « Elle voulait savoir si j’agissais comme ça quand elle n’était pas là », explique Justin. Il a dit à sa mère : « Non. »

(Illustration – Unsplash | NeONBRAND)

« Je voulais bien me comporter pour toi », a expliqué l’élève. Ce faisant, Justin est devenu un exemple de l’efficacité dissuasive de la suspension inversée.

Lors de l’entrevue, Frank Barnett, le directeur de l’école, a dit que la suspension inversée, malgré son efficacité apparente, n’avait pas été trop utilisée en 2016. « Nous essayons d’éviter [la suspension] à tout prix, a précisé M. Barnett, mais parfois on ne peut pas l’éviter. »

(Illustration – Shutterstock | LightField Studios)

La News Center Maine a rapporté la procédure de suspension inversée en novembre 2018 et l’a expliquée comme suit : si un élève est puni avec, par exemple, trois jours de suspension, le premier jour est passé à la maison.

Si un parent accepte d’accompagner son enfant à l’école le deuxième jour (c’est l’élément « inverse » de l’équation), alors le troisième jour de suspension est rayé. Les élèves et leurs parents sont donc incités à participer.

(Illustration – Unsplash | Nicole Honeywill)

Une trentaine de familles ont opté pour la suspension inversée comme méthode préférée de réforme comportementale à l’école Huntington East Middle School pendant l’année scolaire 2015-2016.

La mère Stephanie Howell a apprécié la créativité de l’école. « Qui, en tant que parent, veut s’asseoir en classe ? », s’est-elle exclamée en s’adressant à WOWK-TV. « C’est embarrassant ! C’est une bonne motivation de ne pas voir ses parents venir s’asseoir avec toi », a-t-elle dit.

(Illustration – Unsplash | Element5 Digital)

Le facteur d’« embarrassement » a vraiment fonctionné. L’approche créative de l’école Huntington East Middle School pour éradiquer les mauvais comportements a d’abord été rapportée dans la presse en mai 2016. Jusqu’ici, M. Barnett a affirmé que les suspensions inversées avaient déjà aidé l’école à réduire de deux tiers les incidents de suspension.

« Les incidents de mauvaise conduite dans leur ensemble, a-t-il dit, ont chuté de plus de 50 %. »

Cela reste un sujet controversé. La suspension va-t-elle s’inverser dans les écoles de tout le pays ?

RECOMMANDÉ