L’éducation des enfants : Soyez la personne que vous aimeriez que vos enfants deviennent

Par Parnell Donahue
22 avril 2021
Mis à jour: 22 avril 2021

Bonjour de Nashville, au Tennessee, la ville de la musique country, du beau temps et de la vie saine. C’est un honneur et un plaisir d’écrire pour Epoch Times et, je l’espère, de faire une différence dans la vie des enfants de notre pays.

Il y a quelques années, j’étais l’invité d’une émission de radio sur la fête des Pères à Milwaukee. Vers la fin de l’émission, un père a téléphoné pour dire : « On dirait que, dans l’éducation des enfants, tout ce que l’on fait est important. Est-ce exact ? »

Je lui ai assuré que c’était le cas et lui ai conseillé de faire attention à sa façon d’agir, car les enfants sont des miroirs qui reflètent ce que font leurs parents. Je lui ai demandé de ne pas s’inquiéter du fait qu’ils n’écoutent pas toujours ce que vous dites, mais de s’inquiéter du fait qu’ils voient tout ce que vous faites. Ils deviennent vous ! « Soyez la personne que vous aimeriez que vos enfants deviennent ! » était devenu mon mantra.

Récemment, ma femme, Mary, et moi avons été invités à donner une série de conférences sur l’éducation des enfants dans une école du dimanche méthodiste locale. Lors de la troisième conférence, une femme a fait remarquer que le cours était si différent à ce quoi elle s’attendait. « Il s’agit plus de faire ce qui est juste que de pédiatrie », a-t-elle dit. « Je pensais que les pédiatres ne faisaient que soigner les enfants malades, faire des examens médicaux et faire des piqûres. Ce cours porte davantage sur la façon de vivre une bonne vie que sur la façon d’être parent, n’est-ce pas ? »

« Quelle belle observation », ai-je répondu. « Nous, les pédiatres, voyons beaucoup d’enfants malades, faisons beaucoup de piqûres et effectuons de nombreux examens médicaux. Nous les appelons maintenant des ‘évaluations de santé’, parce que nous nous concentrons sur les habitudes de santé que les enfants acquièrent et sur la façon dont ces habitudes vont contrôler leur vie. Mais vous avez parfaitement compris le message ! Ce cours a pour but d’aider les parents à être le genre de personne qu’ils veulent que leurs enfants deviennent. C’est un cours sur la façon d’être un bon parent, pas un cours sur la façon d’être parent. Je suis heureux que vous ayez remarqué la différence. »

La charrue avant les bœufs

Les cours ou les livres Comment être un bon parent commencent par le parent – si le parent fait ceci, l’enfant fera cela. La littérature Comment être parent commence par l’enfant – si l’enfant fait ceci, le parent devrait faire cela. Cette dernière façon d’être parent met la charrue avant les bœufs. Ces parents essaient de diriger par derrière. Cela ne fonctionne pas.

Trop souvent, les pédiatres, les autres experts en éducation des enfants et les parents pensent qu’être parents concerne les enfants. Or, être parents concerne les parents. Et comme ce sont les parents qui influencent le plus les enfants, cette formation est une partie essentielle de la visite d’un enfant.

Qu’on le veuille ou non, pour le meilleur ou pour le pire, les parents sont les principaux modèles pour leurs enfants. Non seulement les parents jouent un rôle majeur dans l’influence des valeurs, mais leurs attentes influencent aussi grandement les performances futures. Un article paru dans le JAMA (Journal of the American Medical Association) en 1997 sur une étude menée par l’université du Minnesota auprès de 12 000 enfants de 13 à 18 ans concluait ainsi « Si les parents attendent des adolescents qu’ils obtiennent de bonnes notes et s’abstiennent d’avoir des relations sexuelles, ces attentes influencent fortement le comportement des adolescents jusqu’à la fin du lycée, indépendamment du revenu familial, de la race ou du statut de parent unique ou double. » Le chercheur principal, Michael Resnick, a dit : « Les adolescents sont souvent très efficaces à nous convaincre que ce que nous disons n’a aucun rapport avec leur vie, et l’erreur que nous commettons en tant qu’adultes est de le croire. »

Dans une enquête à Horatio Alger sur l’état de la jeunesse dans notre pays (2005-2006), 68 % des filles âgées de 14 à 19 ans et 70 % des garçons du même âge ont cité un parent, un frère ou une sœur ou un autre membre de la famille comme modèle. Seuls 15 % ont cité un ami, et encore moins une célébrité du spectacle ou un athlète.

Pour vérifier ces statistiques nationales, j’ai demandé aux 103 adolescents que j’ai évalués un été, qui avait le plus influencé leurs valeurs du bien et du mal. Parmi eux, 83 ont répondu « maman, papa ou les parents », trois ont répondu « frères ou sœurs », trois ont dit qu’ils se considéraient comme leur principale influence, trois ont répondu « d’autres personnes » (professeur, entraîneur, pasteur) et trois n’ont cité personne. Seuls huit ont répondu les amis. (Un garçon de 15 ans a en fait dit Rush Limbaugh.)

Les statistiques suivantes nous montrent où a mené d’être parent derrière la charrue et pourquoi nous devons changer d’orientation et mettre le parent en premier devant la charrue!

Selon l’American Society for the Positive Care of Children, chaque jour aux États-Unis, en 2019, 1840 enfants ont été maltraités ou négligés. Cela représente plus de 660 000 enfants et plus de 400 000 d’entre eux ont été maltraités par un parent. Cinq enfants maltraités meurent chaque jour. Selon le Children’s Defense Fund, chaque jour, en 2020, huit enfants ou adolescents se sont suicidés, neuf enfants ou adolescents ont été tués avec une arme à feu, 126 enfants ont été arrêtés pour des crimes violents et 248 enfants ont été arrêtés pour des crimes liés à la drogue.

Les parents, chefs de la famille

Nous pouvons changer ces horribles statistiques imposées à nos enfants, à nos familles et à notre monde en remettant la charrue derrière les bœufs. Nous devons remettre les parents dans leur rôle de chefs de famille et laisser les enfants les suivre. C’est l’un des objectifs à long terme de cette rubrique.

Certes, je ne prétends pas connaître toutes les réponses, mais mon épouse Mary et moi avons élevé quatre enfants qui ont réussi. J’ai passé un demi-siècle à étudier les enfants, les familles et la société, et je forme des parents depuis plusieurs décennies. Je sais que quelque chose doit changer, sinon notre société ne survivra pas. Je vous demande votre indulgence et votre aide pour effectuer ces changements.

Il y a quelques années, Rodney Adkins, originaire du Tennessee, a enregistré une chanson sur l’éducation des enfants, intitulée Watching You (bit.ly/2QvUI34). Elle est rapidement devenue populaire dans le milieu de la musique country. Écoutez les paroles et regardez la vidéo. Vous l’adorerez, et elle vous convaincra de l’importance d’« être la personne que vous aimeriez que votre enfant devienne ».

Appréciez les enfants de votre vie, et que Dieu continue de vous bénir, vous et votre famille !

Le Dr Parnell Donahue est pédiatre, ancien militaire, auteur de quatre livres et du blog ParentingWithDrPar.com, et animateur de l’émission « Parenting Matters » sur WBOU. Ils ont, sa femme Mary et lui,  quatre enfants adultes, tous titulaires d’un doctorat, dont deux sont également médecins. Contactez-le à l’adresse Parenting-Matters.com

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ