Lens : une mère et son compagnon attachent leur enfant nu à un arbre avant de le filmer et de diffuser la vidéo « pour le punir »

Par Séraphin Parmentier
11 juillet 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019

Un couple des Hauts-de-France a été placé en garde à vue pour avoir ligoté un de ses enfants dénudé à un arbre dans une forêt, avant de le filmer et de diffuser la vidéo.

Originaires de Lens et de Loison-sous-Lens, une femme de 31 ans et son compagnon de 29 ans ont été interpellés par la brigade des mineurs du commissariat de police de Lens le jeudi 4 juillet. Le couple est soupçonné d’avoir attaché le fils de la jeune femme à un arbre alors que celui-ci était entièrement nu. La mère de l’enfant aurait alors demandé à son beau-père de le filmer, « particulièrement au niveau du sexe », rapporte La Voix du Nord. La vidéo a ensuite été envoyée à la nourrice de l’adolescent.

Parvenues jusqu’à la police, les images ont donné lieu à l’ouverture d’une procédure judiciaire. Présenté à un magistrat du parquet de Béthune le 5 juillet, le couple a tenté de justifier les mauvais traitements infligés en expliquant qu’il voulait punir le garçon pour des bêtises qu’il aurait commises.

« Ils ont reconnu avoir emmené l’enfant dans une forêt proche de leur domicile pour lui infliger cette punition. Ils ont nié tout autre acte de violence sur l’enfant », a précisé le parquet dont les propos ont été relayés par LCI.

« Le mineur de 12 ans a été entendu. Il a indiqué avoir été puni par sa mère et son beau-père après avoir fait une bêtise. Sa jeune sœur de 10 ans a été entendue. Elle n’a pas déclaré avoir été victime de violence et n’a pas assisté à la scène décrite par son frère », poursuit le parquet de Béthune.

Le couple n’en était pas à son coup d’essai

Remis en liberté à l’issue de leur garde à vue, la mère de l’adolescent et son compagnon ont été convoqués devant le tribunal correctionnel de Béthune où ils devront répondre des chefs de « violence aggravée sur mineur de moins de 15 ans » et de « diffusion de l’image d’un mineur à caractère pédopornographique » le 10 septembre.

D’après La Voix du Nord, les prévenus n’en seraient pas à leur coup d’essai. Ils auraient en effet déjà obligé l’adolescent de 12 ans à courir nu dans les rues de sa cité en guise de punition.

« Les deux enfants ont fait l’objet d’une ordonnance de placement provisoire par le parquet et ont été pris en charge par les services sociaux du département. Une audience devant le juge des enfants, qui statuera sur le maintien éventuel du placement, interviendra dans les jours à venir », conclut le parquet.

RECOMMANDÉ