L’entreprise d’ameublement Alinéa dépose le bilan, conséquence de la crise sanitaire et de diverses difficultés

Par Nathalie Dieul
18 mai 2020
Mis à jour: 18 mai 2020

L’enseigne d’ameublement Alinéa, dont le siège est situé à Aubagne (Bouches-du-Rhône), a déposé le bilan et a été placée en redressement judiciaire mercredi dernier, une conséquence de deux mois de confinement dans un secteur déjà en crise.

« Il n’était plus possible de tenir, et c’est pourquoi nous avons déclaré l’état de cessation de paiement et nous sommes placés sous la protection du tribunal de commerce de Marseille », a expliqué samedi à La Provence le directeur général Alexis Mulliez.

« Alinéa était engagé dans une transformation qui a demandé des efforts et des investissements », ajoute-t-il. Cependant, « alors que la démarche commençait à porter ses fruits, nous avons eu coup sur coup les gilets jaunes fin 2018 et les manifestations contre les retraites fin 2019. Et maintenant, le Covid-19 qui nous a obligés à cesser notre activité durant presque deux mois », se désole le dirigeant.

L’enseigne phare de l’ameublement français a démarré ses activités à Avignon il y a 31 ans avant de déménager son siège social à Aubagne. Elle dispose de 30 magasins répartis dans toute la France. Selon Le Parisien, elle emploie 2 000 salariés.

D’après Europe 1, le distributeur n’est pas la seule entreprise à connaître des difficultés financières. Conforama risque de suivre le même chemin à moins d’obtenir une aide urgente de l’État. De son côté, leur rival Ikea a annoncé la réouverture de ses magasins français pour le 25 mai.

Chez Alinéa, malgré le dépôt de bilan, « les magasins restent ouverts, les clients sont servis », a assuré Guillaume Didier, chargé de la communication d’Alinéa, à Ouest-France.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ