Léo 12 ans, né sous X à Périgueux, lance un appel pour retrouver sa mère biologique

Par Emmanuelle Bourdy
20 juillet 2021
Mis à jour: 20 juillet 2021

Souhaitant ardemment retrouver sa mère biologique, un jeune garçon de 12 ans, né sous X, a décidé d’entreprendre des recherches, avec l’aide de ses parents adoptifs. Il a notamment décidé de lancer un appel à celle qui lui a donné la vie.

En octobre 2008, Léo est né sous X. Il a vu le jour à la maternité de Périgueux (Dordogne). Il ne sait rien de sa mère biologique et pose beaucoup de questions à ses parents adoptifs, à propos de sa naissance. Depuis un an, il essaye par tous les moyens de retrouver la femme qui lui a donné la vie.

L’adolescent périgourdin a déjà entrepris des démarches auprès de l’Aide sociale à l’enfance afin de pouvoir accéder à son dossier personnel, rapporte Sud-Ouest. « Je suis né sous X à Périgueux en octobre 2008 et tu m’as donné le prénom de David. Depuis toujours, je me demande qui est ma maman de naissance et aujourd’hui, j’ai vraiment besoin de te rencontrer », déclare à sa mère biologique le jeune Léo dans les colonnes du quotidien.

Car de nombreuses questions le taraudent et même s’il a déjà obtenu quelques éléments de réponses, ceux-ci sont bien maigres pour ce jeune esprit avide de se reconnecter avec ses racines. « J’ai envie de la retrouver pour apprendre des choses sur elle, sur ma naissance ; savoir si elle est vivante », confie-t-il à Sud-Ouest.

Une solution… à double tranchant !

Pour avoir une chance de rencontrer cette mère inconnue, il existe bien une solution pour Léo, mais celle-ci revêt un caractère hasardeux. Il pourrait effectivement s’adresser au Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP), qui a pour but d’aider les personnes nées ou abandonnées sous le secret, dans leurs recherches sur leurs origines personnelles.

Mais il y a un bémol, et de taille, car si la mère biologique de Léo refuse de donner suite – et elle en a parfaitement le droit – le CNAOP ne permettra pas à l’adolescent de renouveler sa demande ultérieurement. Alors son dossier sera refermé à jamais, une conséquence que Léo n’est pas prêt à assumer pour le moment.

Sur son site, le CNAOP met par ailleurs en garde les personnes en quête de leurs origines en les incitant à rester vigilantes quant aux messages qu’elles diffusent sur les réseaux sociaux pour retrouver leur famille. En effet, ces informations peuvent être utilisées par des individus « mal intentionnés » et à des « fins malveillantes », est-il indiqué. De plus, le CNAOP stipule que « l’accès d’une personne à ses origines est sans effet sur l’état civil et la filiation. Il ne fait naître ni droit ni obligation au profit ou à la charge de qui que ce soit. (L. 147-7 du code de l’action sociale et des familles) ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ