L’équipe de campagne de Trump intente un procès pour que les bulletins de vote tardifs soient écartés en Géorgie

L'équipe de campagne a également engagé d'autres poursuites en Pennsylvanie et dans le Michigan concernant le comptage des votes
Par Mimi Nguyen-ly
5 novembre 2020
Mis à jour: 10 novembre 2020

L’équipe de campagne de réélection du président américain Donald Trump a intenté un procès en Géorgie mercredi, afin de séparer les bulletins de vote arrivés en retard dans l’État contesté.

L’équipe de campagne Trump et le Parti républicain géorgien ont intenté un procès au Conseil électoral du comté de Chatham, demandant à un juge d’ordonner au comté de conserver et comptabiliser des bulletins de vote reçus après 19 heures le 3 novembre, jour du scrutin, selon un document du tribunal (pdf).

« Le président Trump et son équipe se battent pour le bien de la nation afin de faire respecter l’État de droit, et la loi géorgienne est très claire : pour être légalement comptabilisés, les bulletins de vote par correspondance doivent être reçus avant 19 heures le jour du scrutin », a déclaré Justin Clark, directeur adjoint de la campagne, dans un communiqué.

« Nous ne permettrons pas aux responsables électoraux démocrates de voler cette élection au président Trump avec des bulletins de vote tardifs et illégaux », a-t-il ajouté. « Le président Trump et le Parti républicain géorgien ont intenté une action en justice pour exiger de tous les comtés géorgiens qu’ils séparent tous les bulletins de vote tardifs de tous les bulletins de vote légaux afin de garantir une élection libre et équitable dans laquelle seuls les bulletins légaux et valides comptent. »

Les requérants ont écrit dans le document du tribunal : « Ne pas veiller à ce que les bulletins de vote par procuration reçus après la date limite soient mis de côté de manière à garantir que ces bulletins ne soient pas comptés par inadvertance ou intentionnellement, comme l’exige la loi géorgienne, nuit aux intérêts de la campagne Trump et du président Trump, car cela pourrait entraîner une dilution des votes légaux exprimés en faveur du président Trump. »

Ils ont également écrit : « Un degré important de confusion peut encore exister quant à savoir si les bulletins de vote reçus après 19 heures peuvent être légalement comptés en Géorgie – et ils ne le peuvent pas. »

L’équipe de campagne a déclaré avoir reçu des informations selon lesquelles des bulletins de vote arrivés en retard dans le comté ont été mélangés de manière incorrecte avec des bulletins valides.

La poursuite comprend une déclaration sous serment d’un observateur électoral enregistré qui a déclaré avoir vu 53 bulletins de vote par correspondance qui semblaient être arrivés après l’heure limite du 3 novembre à 19 heures, être ajoutés à un groupe de bulletins arrivés à l’heure.

Au moment où cet article a été rédigé, M. Trump détenait une avance de 0,7 % en Géorgie avec 98 % des votes comptés, selon les données compilées par The Associated Press.

M. Trump avait affirmé tôt mercredi qu’il avait remporté les élections de 2020 et que son équipe de campagne demanderait à la Cour suprême d’interrompre le vote.

Le président américain Donald Trump fait un geste de la main au vice-président Mike Pence le soir de l’élection dans la salle Est de la Maison-Blanche à Washington, aux premières heures du 4 novembre 2020. (Chip Somodevilla/Getty Images)

L’équipe de campagne Trump a également engagé des poursuites judiciaires en Pennsylvanie et au Michigan plus tôt dans la journée. Elle a demandé à intervenir (pdf) dans une affaire en cours devant la Cour suprême des États-Unis pour savoir si la Pennsylvanie devrait être autorisée à accepter les bulletins de vote envoyés en retard le 3 novembre. Elle a également déclaré qu’elle avait intenté des procès au Michigan (pdf) et à la Pennsylvanie pour faire cesser le comptage des votes, arguant que les fonctionnaires n’avaient pas permis un accès approprié aux sites de comptage.

L’équipe de campagne a également demandé un recomptage dans le Wisconsin.

L’Associated Press a désigné le démocrate Joe Biden comme étant en tête dans le Michigan et le Wisconsin mercredi, après quoi celui-ci a estimé qu’il pourrait triompher de Donald Trump dans la course à la Maison-Blanche.

« L’équipe de campagne de Trump est à l’origine d’un certain nombre de procès sans fondement dans tout le pays. Ne vous laissez pas duper », a déclaré l’avocat du Parti démocrate Marc Elias sur Twitter. « Ils savent qu’ils ont perdu, et c’est tout ce qui leur reste. »

L’équipe de campagne Biden n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires d’Epoch Times.

Aucun vainqueur de l’élection présidentielle de 2020 n’a été déclaré. Le président a proclamé sa victoire pour la Pennsylvanie, la Caroline du Nord et la Géorgie mercredi.

En plus d’un recomptage en cours dans le Wisconsin, 5 États comptaient encore des votes à 22 h 15 le 4 novembre.

FOCUS SUR LA CHINE – Une crise immobilière fait scandale en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ