Les accusatrices de Bill Clinton s’expriment après que le journaliste Ronan Farrow a déclaré que l’ancien président a été «accusé de viol façon crédible»

Par Jack Phillips
7 novembre 2019 Mis à jour: 9 novembre 2019

Juanita Broaddrick, accusatrice de longue date à l’encontre de Bill Clinton en matière d’agression sexuelle, partage les commentaires du journaliste Ronan Farrow.

Ronan Farrow a écrit le livre traduit Les faire taire : Mensonges, espions et conspiration : comment les prédateurs sont protégés (Catch and Kill), qui traite des tentatives de NBC News de réduire au silence ses reportages sur Harvey Weinstein. Il a mentionné à l’émission Real Time with Bill Maher que Juanita Broaddrick avait accusé Bill Clinton de viol de manière crédible.

« Bill Clinton est une toute autre histoire. Il a été accusé de façon crédible de viol […]. J’estime qu’il est plus que temps de réexaminer la plainte de Juanita Broaddrick », a-t-il dit le 1er novembre.

Il répondait à la question du présentateur Bill Maher, à un panel : « Bill Clinton, aurait-il pu survivre de nos jours s’il agissait comme il l’a fait en 1998 ? Ou son propre parti l’aurait-il poussé sous un bus ? »

Selon le Daily Caller, trois femmes qui ont accusé Bill Clinton d’agression, dont Juanita Broaddrick, espèrent que justice soit faite.

Bill Clinton a nié toutes les allégations.

« J’ai toujours pensé qu’il est grand temps de réexaminer cela […]. J’aimerais qu’on fasse quelque chose pour exposer cet homme pour toutes les choses qu’il a faites et qu’on lui enlève possiblement tous ses avantages d’ancien président « , déclare Mme Broaddrick sur le site Web. « Ce serait mon plus grand objectif, car je ne pense pas qu’on puisse faire autre chose après 40 ans. »

Juanita Broaddrick a expliqué que les allégations de voies de fait n’ont jamais abouti à quoi que ce soit en raison du pouvoir qu’il exerçait à ce moment.

Elle évoque son statut : « Je pense que c’est à cause de sa position. » « [Matt Lauer et les autres] sont toutes des personnes de positions inférieures. Celui qui aurait dû être dénoncé, c’est le président des États-Unis. »

Elle l’a accusé de viol alors qu’il faisait campagne pour le poste de gouverneur de l’Arkansas en 1978.

Leslie Millwee, une autre accusatrice de Bill Clinton, a déclaré au Daily Caller qu’elle était heureuse d’entendre l’intérêt que Ronan Farrow portait à ces allégations.

« Je suis tout à fait d’accord qu’il est plus que temps de réexaminer cela […]. Je pense que d’autres choses vont être mises en lumière », a dit Mme Millwee. « Je suis vraiment enthousiasmée que Ronan Farrow s’en occupe. J’ai été agressée sexuellement trois fois par Bill Clinton […] et je voudrais non seulement que Juanita obtienne justice, vous savez, j’aimerais aussi obtenir justice. Je suis ravie qu’il s’en occupe. »

« Je me fiche de votre affiliation politique – que vous penchiez vers la gauche ou vers la droite, l’agression sexuelle est quelque chose de mauvais et pervers et qui devrait être considéré de cette façon, et ça n’a rien à voir avec l’affiliation politique« , a déclaré Leslie Millwee, ancienne journaliste de l’Arkansas.

Et Kathleen Willey, une ancienne assistante à la Maison-Blanche, a dit qu’elle ne croyait pas que l’intérêt de Ronan Farrow pour le sujet mènera réellement à des accusations contre Bill Clinton.

« Le monde entier sait que les Clinton ont tout le monde dans leur poche, et je ne sais pas qui serait prêt à se présenter et à se lancer dans une telle affaire », a-t-elle déclaré au journal télévisé. « Je suis tout à fait d’accord avec ce que Ronan Farrow a dit. […] Que signifie ‘réexaminer’ ? Est-ce que le[procureur] va enquêter là-dessus ? Le conseiller spécial ? » Mme Willey s’interroge : « Ça fait 40 ans, et je ne vois personne s’engager à prendre l’initiative de gérer un tel projet. »

Kathleen Willey a prétendu que l’ex-président Clinton l’avait agressée en 1993 dans le Bureau ovale alors qu’elle se portait volontaire comme assistante, d’après Business Insider. M. Clinton a nié ces allégations.

Kathleen Millwee a allégué que l’ancien président l’avait agressée sexuellement à plusieurs reprises en 1980 à la station de télévision où elle travaillait. Elle a présenté les allégations en 2016, s’adressant à Breitbart News.

Bill Clinton a finalement été destitué en 1998 par la Chambre des représentants pour avoir menti sous serment et obstruction à la justice après la publication de sa relation avec Monica Lewinsky.

Le Sénat l’a finalement acquitté en 1999 et il a rempli son deuxième mandat jusqu’en janvier 2001.

RECOMMANDÉ