Les bienfaits curatifs de l’ail

Par Derek Henry
20 décembre 2019 Mis à jour: 20 décembre 2019

L’ail n’est pas un aliment particulièrement « sexy » et n’a pas beaucoup d’adeptes car il rend souvent l’haleine et les odeurs corporelles très désagréables. Cependant, ce serait une grave erreur de ne pas inclure l’ail dans votre alimentation, en raison de son fort effet antibactérien, viral et fongicide, ainsi que d’autres propriétés de lutte contre les maladies. Il est temps de faire connaître les vertus curatives de l’ail.

Profil nutritionnel de l’ail

L’ail est considéré comme l’un des aliments les plus polyvalents lorsqu’il s’agit de guérir le corps. Il possède de fortes propriétés antibactériennes, virales et fongicides qui soutiennent le système immunitaire en aidant à détruire tout envahisseur étranger qui pourrait causer des maladies dans l’organisme.

Quelles sont les propriétés de l’ail qui le rendent si puissant ? Consultez le profil nutritionnel suivant :

– Il contient des quantités bénéfiques de vitamines B-6 et C, ainsi que de la thiamine.
– Il est riche en manganèse, sélénium, calcium, phosphore, cuivre, potassium et zinc.
– Contient de puissants antioxydants.
– Il est reconnu pour l’allicine, un phytochimique qui est un immunisant très puissant,

Les bienfaits curatifs de l’ail sont très importants, en partie à cause de sa puissante teneur en allicine.

Des têtes d’ail. (PublicDomainPictures/Pixabay)

Action curative de l’ail

Grâce à ses remarquables propriétés de stimulant immunitaire, l’ail possède une incroyable action curative qui est difficile à battre. Il a été utilisé avec succès dans les cas suivants :

– Augmentation du pouvoir des cellules tueuses naturelles (cellules NK, ou lymphocytes NK) du système immunitaire.
– Diminution des tumeurs, y compris celles de l’estomac, du côlon, du sein et de la prostate.
– Détoxification du plomb, du mercure et de l’aluminium.
– Amélioration de la santé cardiovasculaire.
– Traitement de la surcroissance de champignons (Candida).
– Destruction de la méningite.
– Réduction de la pression artérielle et du cholestérol.
– Destruction des bactéries pathogènes.
– Répulsion des moustiques, des tiques et des parasites (élimination également des parasites internes tels que le ténia ou le ver solitaire).

Raccourcis en action. (GuHyeok Jeong/Pixabay)

Avec une grande variété de bienfaits et l’action curative qui va à la racine de nombreuses maladies aujourd’hui (qui mettent en péril la fonction immunitaire), si l’ail est bien utilisé, il vaut bien sa mauvaise odeur.

Comment utiliser l’ail dans votre alimentation

L’ail a une grande variété d’utilisations dans votre alimentation, mais la clé de ses bienfaits est d’être consommé cru et 10 à 30 minutes après avoir été haché, pressé, mâché ou en jus.

Cela vous permettra de profiter au maximum de l’élément clé, l’allicine.

L’ail peut être ajouté à la plupart des plats à base de légumes et de céréales, aux vinaigrettes, au poisson, au bœuf et au poulet. Vous pouvez aussi le manger dans un jus ou en ajoutant du citron, du miel et de l’eau pour un thé antibactérien et soutenant pour le système immunitaire.

Si manger de l’ail vous donne mauvaise haleine, c’est le signe d’un corps surchargé.

Derek Henry est coach en santé holistique pour Healing the Body.

RECOMMANDÉ