Somme: 2 « chiens soignants » rejoignent l’équipe médicale de l’hôpital de Doullens

Par Michal Bleibtreu Neeman
14 juillet 2020
Mis à jour: 14 juillet 2020

Ils s’appellent Ombelle et Oméga. Depuis fin juin, ils ont rejoint le personnel soignant de l’hôpital de Doullens, dans la Somme. Ce sont deux chiens formés pour améliorer la qualité de vie des patients hospitalisés en oncologie ou en soins palliatifs. 

C’est connu, la présence des animaux a un effet bénéfique sur la santé. Chiens, chinchillas, hamsters et même chevaux, ils sont de plus en plus nombreux à intégrer les EHPAD, mais aussi les équipes des soignants dans les hôpitaux. Ombelle et Oméga sont les deux nouveaux soignants de l’hôpital de Doullens, dans la Somme.

Ombelle est une jeune femelle golden retriever de 2 ans. Oméga est un mâle de la même race. Les deux sont là pour soulager des patients hospitalisés en oncologie ou en soins palliatifs. La mission de ces deux soignants canins est d’apporter un soutien à la fois physique et moral aux malades, apaiser leur douleur et leurs angoisses, apporter de la tendresse et redonner le courage et l’envie.

Une expérience qui va faire l’objet d’études

Interviewé par France-3, le docteur Laurie Creton, médecin responsable de l’équipe mobile de soins palliatifs et de soins de suite et responsable d’Omega, explique : « On va mettre en place des études pour prouver le soulagement des douleurs physiques et des douleurs morales. On va analyser l’effet bénéfique du chien versus médicament. On va comparer les traitements antalgiques et le passage du chien qui va nous permettre de consommer moins d’antalgiques », précise-t-elle. « Et sur le côté anxiolytique où là, on a un vrai bénéfice bien-être pour le patient de la présence du chien et donc beaucoup moins de consommation d’anxiolytiques. »

Michèle, 80 ans, hospitalisée pour soigner un cancer du sein, raconte que dès la première visite d’Ombelle, elle a retrouvé le sommeil. Marie-Josée affirme que caresser le chien est encore plus relaxant qu’avec seulement les médicaments qui, de toute façon, n’ont pas eu d’effet. Le contact avec le chien redonne de la confiance, augmente l’estime de soi et revalorise la personne, selon Adeline Vignon, psychologue clinicienne à l’hôpital de Doullens, propriétaire d’Ombelle.

« Ce sont des chiens qui ont été identifiés pour leur caractère, leur aptitude spécifique à ce qui va être demandé ici », explique Christine Dupuis, vice-présidente de l’Association Handichiens.

Les chiens travaillent huit heures par jour, cinq jours par semaine, mais ils ont droit eux aussi à leur « pause jeu ». Le soir, ils rentrent chez eux.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ