Les choses troublantes qui se produisent dans votre corps si vous appliquez régulièrement du vernis à ongles

Par Li Yen
8 août 2019 Mis à jour: 8 août 2019

Le vernis à ongles fait maintenant partie du régime de beauté hebdomadaire de beaucoup de femmes, que vous travailliez dans un bureau haut de gamme comme cadre ou à domicile.

Pourtant, peu de gens savent ce à quoi il faut faire attention quand on achète du vernis à ongles. Continuez votre lecture pour savoir comment choisir le bon vernis à ongles tout en vous portant bien…

Avant d’acheter votre vernis à ongles dans un magasin, il est conseillé de prendre le temps de lire le verso du flacon de vernis à ongles. Saviez-vous que de nombreux produits chimiques contenus dans le vernis à ongles causent des dommages seulement en respirant les vapeurs et que certains pénètrent dans notre circulation sanguine ?

Des résultats troublants ont révélé que six heures après avoir appliqué le vernis, un groupe de 24 femmes avaient dans leur urine des taux élevés de phosphate de diphényle (DPHP) – un produit chimique utilisé dans le vernis à ongles.

(Illustration – Shutterstock | Iakov Filimonov)

Aussi effrayant que cela puisse paraître, certains vernis à ongles chimiques populaires ont été associés au cancer et d’autres à des fausses couches.

Alors, qu’y a-t-il dans le vernis à ongles qui peut nuire à votre santé ? Les trois principaux ingrédients à surveiller sont le toluène, le formaldéhyde et le phtalate de dibutyle, communément appelés « trio toxique » dans les cosmétiques.

1. Le toluène – un solvant qui donne aux ongles un fini lisse

Le danger du toluène, un liquide incolore, insoluble dans l’eau et dont l’odeur ressemble à celle des diluants à peinture, est principalement l’inhalation de la substance dans vos poumons.

Selon ToxTown, l’inhalation de niveaux faibles à modérés de toluène dans un court laps de temps peut causer de la fatigue, des maux de tête, des vertiges, de la faiblesse et des nausées.

L’exposition à long terme au toluène peut affecter le système nerveux central, le système reproducteur et le système immunitaire. Elle peut entraîner une perte de l’ouïe et de la vision des couleurs ainsi que des dommages aux reins et au foie. Elle peut aussi causer des lésions cérébrales, des pertes de mémoire et une diminution des capacités mentales.

De plus, respirer des niveaux élevés de toluène pendant la grossesse peut affecter le fœtus, entraînant des malformations congénitales, un retard mental et une croissance lente chez les bébés. Certaines études ont montré que l’exposition au toluène sur le lieu de travail augmentait le risque d’avortements spontanés.

(Illustration – Shutterstock | Vera Dimov)

2. Le formaldéhyde est utilisé pour durcir les ongles et désinfecter les outils de soin des ongles

Si vous souffrez d’allergies, le contact avec le formaldéhyde, un produit chimique incolore et inflammable qui dégage une forte odeur, peut causer des dermatites et des brûlures chimiques. Ce gaz, lorsqu’il est inhalé, peut déclencher des troubles du rythme cardiaque et des convulsions.

Pire encore, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le formaldéhyde comme cancérogène pour les humains. Connu comme l’un des ingrédients potentiellement toxiques que nous utilisons quotidiennement, une exposition plus ou moins longue au formaldéhyde a été liée à la cause du cancer des sinus nasaux et de la leucémie, en particulier la leucémie myéloïde, selon l’American Cancer Society.

3. Le phtalate de dibutyle (nommé couramment DBP) – un solvant couramment utilisé comme plastifiant pour rendre le vernis à ongles plus durable et empêcher les ongles de se casser.

Le phtalate de dibutyle est un perturbateur endocrinien soupçonné d’interférer avec les hormones dans l’organisme et de modifier le fonctionnement du système endocrinien. Selon le Reader’s Digest, des études impliquant des animaux de laboratoire montrent un lien entre l’exposition au DBP et les problèmes de fertilité et de malformations congénitales.

Cependant, il faut dire que de nombreuses personnes disent n’avoir aucun effet secondaire après avoir utilisé régulièrement du vernis à ongles quotidiennement pendant de nombreuses années et peut-être que leur corps expulse mieux ces toxines, mais d’autres se plaignent de maux de tête immédiatement après l’avoir utilisé.

Quoi qu’il en soit, il serait sage de vérifier les ingrédients avant d’utiliser quelque chose sur votre corps régulièrement.

Alors, comment choisir un vernis à ongles qui n’est pas nocif pour la santé ?

(Illustration – Shutterstock | Nik Merkulov)

Attention aux indications spéciales sur les flacons de vernis à ongles

« 9-Free » signifie que le produit ne contient pas de formaldéhyde, toluène, phtalate de dibutyle, résine de formaldéhyde, camphre, xylène, tosylamide d’éthyle, parabènes et acétone.

« 7-Free » signifie que le produit ne contient pas de formaldéhyde, toluène, phtalate de dibutyle, résine de formaldéhyde, camphre, tosylamide d’éthyle et xylène.

« 5-Free » signifie que le produit ne contient pas de formaldéhyde, ses résines dérivées (résines de formaldéhyde), toluène, phtalates de dibutyle ou camphre.

« 3-Free » signifie que le vernis est exempt de seulement trois des composants nocifs : formaldéhyde, phtalate de dibutyle et toluène.

Faites attention et choisissez soigneusement votre vernis à ongles. Il n’y a absolument aucune raison pour que vous ne puissiez pas peindre vos ongles si vous choisissez un bon vernis à ongles.

Cependant, n’oubliez pas de donner à vos ongles le temps de respirer de temps en temps. Toujours couvrir vos ongles de vernis peut les rendre secs et cassants. Ravivez le naturel de vos ongles en frottant un peu d’huile d’olive sur l’ongle pour leur donner un éclat doux – et voilà de beaux ongles !

RECOMMANDÉ