Les chutes Dorwin: une escapade rafraîchissante à une heure de Montréal

15 juillet 2014 Mis à jour: 18 octobre 2015

 

Le Québec est un pays d’eau : des rivières, des lacs et, bien sûr, le fleuve Saint-Laurent se trouvent partout sur le territoire. À de nombreux endroits, les rivières forment des chutes d’eau et des cascades, certaines plus impressionnantes que d’autres, mais elles ont toutes un charme qui est encore plus apprécié pendant les grosses chaleurs de l’été. La ville de Rawdon, située à une heure de route au nord de Montréal, dans la région de Lanaudière, est pourvue de plusieurs sites aquatiques d’intérêt pour ceux qui veulent faire une petite escapade à l’extérieur de la ville. En particulier, les chutes Dorwin sont impressionnantes avec leurs 18 mètres de dénivelé.

Les chutes Dorwin

Les chutes Dorwin, hautes de 18 mètres, attirent des milliers de touristes du monde entier chaque année. (Nathalie Dieul)

À l’entrée de la petite ville de Rawdon se trouve le parc des Chutes de Dorwin. À moins de cinq minutes de marche du stationnement, le premier belvédère permet à tout le monde d’observer les majestueuses chutes d’en haut et de percevoir les embruns projetés par celles-ci. Évidemment, ce ne sont pas les chutes du Niagara, cependant, l’endroit est bien plus agréable puisqu’il est situé en forêt et que, même s’il est touristique, le nombre de touristes n’a rien à voir avec celui des chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord.

À Rawdon, les chutes de 18 mètres de haut fascinent tous ceux qui viennent les voir, grands et petits. Les milliers de visiteurs qui viennent chaque année proviennent de tous les pays et on entend parler chinois, espagnol ou encore d’autres langues.

La légende amérindienne de l’origine des chutes

Le meilleur endroit pour photographier les chutes est le deuxième belvédère, un peu en contrebas du premier, accessible par un escalier ou par un sentier. C’est également à partir de ce deuxième belvédère que l’on peut distinguer, dans la pierre, la silhouette du visage du sorcier amérindien Nipissingue.

La légende raconte que la douce Hiawitha, ayant refusé son amour à Nipissingue, fut précipitée au fond du gouffre par le vieux sorcier jaloux. Au moment où le corps de la belle Amérindienne atteignit le fond du gouffre où ne coulait qu’un mince filet d’eau, un coup de tonnerre changea le petit ruisseau en cette magnifique chute. En rétribution à sa mauvaise action, le méchant Nipissingue fut au même instant transformé en pierre, condamné à entendre pour toujours le chant de victoire de la belle Hiawitha.

Les chutes Dorwin, hautes de 18 mètres, attirent des milliers de touristes du monde entier chaque année. (Nathalie Dieul)

Un parc boisé

Le parc en lui-même, avec ses trois kilomètres de sentiers écologiques, est tout aussi intéressant que les chutes elles-mêmes. Si vous êtes vraiment pressé, prendre le temps de vous arrêter seulement pour voir les chutes en vaut la peine, mais il vaut mieux prévoir quelques heures, tout au moins une heure ou deux, pour se promener dans le parc, s’arrêter pour profiter de la belle forêt et de la rivière Ouareau. Plusieurs points de vue permettent de prendre des pauses le long de la rivière.

La sécurité avant tout

 Attention toutefois à la sécurité : partout dans le parc, la rivière Ouareau coule avec de très forts courants. Les roches sont glissantes, parfois traitres, et le courant tellement intense que même un bon nageur peut être emporté. Il vaut donc mieux bien surveiller les enfants en tout temps, éviter de s’approcher de la rivière et surtout ne pas penser à se baigner. Il y a régulièrement des accidents qui peuvent être mortels, certains se sont fait emporter par le courant pour avoir seulement mis les pieds dans la rivière.

Un ruisseau pour se rafraîchir

Si vous désirez vous rafraîchir, ne vous inquiétez pas, il existe une solution : en continuant à descendre un petit peu plus bas que les deuxième et troisième belvédères, vous arriverez à un endroit où vous longerez un joli petit ruisseau plein de roches qui vous permettront de vous mettre les pieds dans l’eau de façon très sécuritaire. Il existe même un petit bassin où vous pourrez vous baigner : il est situé juste après l’intersection avec la rivière Ouareau, protégé des courants par de gros rochers.

Le sentier traverse ensuite le ruisseau pour se rendre sur une île boisée de pruches. Après l’avoir explorée, vous pourrez ensuite remonter par un autre sentier qui vous permettra de découvrir une autre flore, toujours à l’ombre de la même forêt opulente.

Aires de service

Prés du stationnement, vous trouverez un kiosque d’information touristique, des toilettes et une aire de jeux pour enfants, juste à côté des tables de pique-nique, sous des pins centenaires gigantesques.

Deux autres sites pour se baigner à Rawdon

Si, après cette visite, vous désirez profiter de magnifiques endroits naturels pour vous baigner véritablement, nager et même profiter d’activités nautiques, la ville de Rawdon met à votre disposition deux autres sites merveilleux à cet effet, sans aucun coût additionnel. Le bracelet que l’on vous remet à l’entrée du parc des chutes Dorwin vous permet en effet d’accéder à ces deux autres sites.

Pour ceux qui veulent surtout nager, la plage municipale est tout indiquée. Cette plage de sable fin, descendant en pente douce dans le lac Rawdon, donne accès à une aire de baignade surveillée. Vous pourrez jouer au volley-ball sur la plage, louer des canots, kayaks ou pédalos pour faire le tour du lac. Casse-croûte, parc pour enfants et bloc sanitaire sont également à disposition.

Le parc des Cascades, quant à lui, est un site magnifique de cascades naturelles entre les grosses roches où il est possible de s’étendre au soleil. L’endroit se prête moins à la natation que la plage municipale, mais vous pouvez quand même vous tremper dans l’eau. De nombreux barbecues sont à la disposition des usagers du parc, ainsi que des tables de pique-nique, vous n’aurez qu’à apporter votre charbon et vos grillades. Les cascades se jettent dans le magnifique lac Pontbriand, qu’il est possible d’explorer en kayak, pédalo ou canot (en location sur place). Plusieurs îles verdoyantes se situent au milieu du lac.

Pour en savoir davantage :

●    Le parc des chutes Dorwin : accès par la route 125 et 337. Tél. : 450 834-2596;

●    Le parc des Cascades : accès par la route 341 (boulevard Pontbriand). Tél. : 450 834-4149;

●    La plage municipale : accès par la route 337, à quelques minutes de la rue Queen, par la 8e Avenue;

●    Tarifs pour la journée (pour les 3 sites)  : adulte (à partir de 15 ans) : 6 $; enfant de 7 à 14 ans : 3 $; enfant de 6 ans et moins : gratuit.

RECOMMANDÉ