Les courriels accablants de Fauci exigent une enquête approfondie

Ce n'est pas la première fois que le patron de l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses contrôle le récit, selon les lanceurs d'alerte
Par Lloyd Billingsley
4 juin 2021
Mis à jour: 5 juin 2021

« Je voulais juste vous remercier personnellement au nom de notre personnel et de nos collaborateurs, pour avoir pris publiquement position et déclaré que les preuves scientifiques soutiennent une origine naturelle pour le Covid-19 à partir d’une fuite de la chauve-souris vers l’homme, et non une libération en laboratoire de l’Institut de virologie de Wuhan. »

Voilà ce qu’a écrit le zoologiste britannique Peter Daszak au directeur de l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), le Dr Anthony Fauci, le 18 avril 2020, l’un des nombreux courriels récemment révélés par le Washington Post grâce à une demande en vertu de la loi sur la liberté d’information (FOIA). Même expurgés, les courriels font des révélations dévastatrices.

L’EcoHealth Alliance de M. Daszak avait reçu 3,7 millions de dollars de subventions des Instituts nationaux de la santé (NIH) des États-Unis pour étudier les coronavirus des chauves-souris à l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) en Chine. M. Fauci a soutenu que le coronavirus responsable de la maladie Covid-19 ne pouvait pas avoir été fabriqué en laboratoire, ce qui a suscité la note de remerciement de M. Daszak. Il a qualifié de « théorie de conspiration » la possibilité que le virus se soit échappé du laboratoire ou qu’il soit le résultat des dangereuses recherches du WIV sur les gains de fonction, qui rendent les virus plus mortels et plus transmissibles.

Richard H. Ebright, professeur de biologie chimique à l’université Rutgers et directeur de laboratoire à l’Institut de microbiologie Waksman, a accusé M. Daszak d’avoir un conflit d’intérêts avec le WIV. Le Pr Ebright a déclaré aux journalistes : « Les examens de l’OMS et du Lancet ne peuvent être considérés comme des enquêtes crédibles. »

Dans un courriel du 19 avril 2020, M. Daszak a dit au Dr Fauci : « De mon point de vue, vos commentaires sont courageux, et venant de votre voix de confiance, ils aideront à dissiper les mythes au sujet des origines du virus. » Le Dr Fauci a répondu au courriel de M. Daszak le 19 avril, en écrivant : « Merci beaucoup pour votre note aimable. » Les courriels de M. Fauci sont aussi décidément en désaccord avec ce qu’il a dit au public.

Le 3 avril 2020, le Dr Fauci a déclaré à la chaîne publique PBS : « Si nous avions su que cette maladie était hautement transmissible dès le début, alors qu’elle n’existait qu’en Chine, je pense que d’autres pays auraient peut-être été plus prompts à réagir pour essayer d’empêcher les voyages de la Chine vers leur pays. »

Le 18 avril 2020, M. Fauci a déclaré à George Gao, chef des Centres de prévention et de traitement des maladies chinois (CDC) : « Nous allons surmonter cette épreuve ensemble. Merci pour votre gentil mot. Tout va bien malgré la présence de certains fous dans ce monde. »

Dans un courriel du 5 février 2020, le Dr Fauci a écrit : « Les masques sont en fait destinés aux personnes infectées pour les empêcher de transmettre l’infection aux personnes non infectées, et non pas pour protéger les personnes non infectées contre une éventuelle infection. » Le 7 février 2020, le Dr Fauci a déclaré à CNN : « Beaucoup de gens portent des masques sans en avoir besoin. »

Le Dr Fauci a écrit l’objet d’un courriel du 16 avril 2020 : « La conspiration prend de l’ampleur » et a inséré un reportage de Fox News en lien hypertexte qui affirmait que la pandémie provenait d’un laboratoire chinois. Le lendemain, lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche, le Dr Fauci a déclaré qu’une étude menée par « un groupe de virologues évolutionnistes hautement qualifiés » avait confirmé que l’incident de l’épidémie concordait « parfaitement avec une transmission d’une espèce animale vers un humain ».

Dans un style similaire, le 28 mars 2021, le Dr Fauci a déclaré à Margaret Brennan de CBS News : « Il n’y a aucune preuve suggérant que le virus ait été créé dans un laboratoire. » En mai 2021, le Dr Fauci a déclaré aux journalistes qu’il n’était « pas convaincu » que le Covid-19 se soit développé naturellement. Le conseiller de Biden a ensuite fait à nouveau volte-face, affirmant qu’il était « hautement probable » que le virus « se soit produit naturellement avant de se propager de l’animal à l’homme ». Il se trouve que la pandémie actuelle n’est pas la première occasion où Fauci cherche à contrôler le récit et s’en prend à ceux qui contestent la ligne gouvernementale.

Le Dr Fauci a obtenu un diplôme de médecine en 1966, mais sa biographie n’indique aucun diplôme avancé en biologie moléculaire ou en biochimie. En 1984, Anthony Fauci a pris la tête du NIAID et, à ce titre, a soutenu que le SIDA était causé par un virus connu sous le nom de VIH. Peter H. Duesberg, professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l’Université de Californie à Berkeley, n’a trouvé aucune preuve scientifique de cette affirmation.

Comme l’explique Duesberg dans Inventing the AIDS Virus, le VIH est « l’un des nombreux virus passagers inoffensifs qui ne provoquent aucun symptôme clinique pendant l’infection aiguë ». Il n’était guère le seul à affirmer cela. Parmi les scientifiques qui remettent en question l’hypothèse du VIH/sida figurent le lauréat du prix Nobel Kary Mullis, Charles Thomas, ancien professeur de microbiologie à l’université de Harvard, ainsi que le biologiste et historien des sciences Robert Root-Bernstein, auteur de Rethinking AIDS.

Incapable de réfuter scientifiquement Duesberg, le Dr Fauci a fait de son mieux pour « discréditer » l’éminent scientifique médical. En 1988, le MacNeil/Lehrer NewsHour a envoyé des équipes de cameramen pour interviewer M. Duesberg, mais l’émission de la chaîne PBS a retiré l’interview et l’a remplacée par un court segment de M. Fauci attaquant Duesberg.

En 1989, le Dr Fauci s’est plaint dans un éditorial que les idées de Duesberg recevaient trop de publicité. L’émission Good Morning America d’ABC a envoyé Duesberg à New York pour une interview en studio. Le soir même, le professeur de Berkeley a appris que l’interview avait été annulée. Lorsque les téléspectateurs ont regardé l’émission, ils ont vu M. Fauci.

En 1993, M. Fauci a essayé sans succès de faire annuler la programmation prévue avec Duesberg à l’émission Day One d’ABC. En 1994, Ted Koppel, de l’émission Nightline d’ABC, a accepté de donner une audience à Duesberg, mais lorsque l’émission a finalement été diffusée, c’est à nouveau le Dr Fauci qui était présent.

Comme l’affirme Duesberg, le Dr Fauci est le porte-parole du gouvernement pour le « contrôle de la pensée au sujet du SIDA ». Le patron du NIAID est maintenant le porte-parole du gouvernement pour le contrôle de la pensée pandémique, affirmant qu’il n’y a « aucune preuve » que le virus qui cause le Covid-19 ait été fabriqué en laboratoire. En réalité, les preuves ne cessent de s’accumuler, et elles désignent l’Institut de virologie de Wuhan.

En plus du financement du NIH, le WIV a reçu des cargaisons d’agents pathogènes mortels d’un laboratoire du Canada. Les agents pathogènes transférés illégalement en Chine par le Dr Xiangguo Qiu comprenaient Ebola Makona, Mayinga, Kikwit, Côte d’Ivoire, Bundibugyo, Soudan Boniface, Soudan Gulu, MA-Ebov, GP-Ebov, GP-Soudan, Henra, Nipah Malaysia et Nipah Bangladesh. Ils seraient tous utiles pour la recherche sur le gain de fonction.

Les courriels de Fauci devraient déclencher une enquête complète sur le patron du NIAID, le bureaucrate le mieux payé du gouvernement fédéral. Les enquêteurs devraient également révéler les communications du Dr Nancy Messonnier, dont les briefings de 2020 sur la pandémie se conformaient remarquablement à la position de la Chine et de l’Organisation mondiale de la santé, et qui a maintenant opportunément démissionné du CDC. Son témoignage, sous serment pourrait s’avérer d’un intérêt considérable.

Peter Duesberg, toujours présent au moment où nous écrivons ces lignes, ferait un excellent témoin sur le dossier du Dr Anthony Fauci, des NIH et des CDC. Ce virologue chevronné pourrait également fournir une analyse experte du virus qui a émergé de Wuhan et a causé tant de morts et de destruction dans le monde.

Lloyd Billingsley, auteur, a vu ses articles paraître dans de nombreuses publications, dont le site Frontpage Magazine, la revue City Journal, The Wall Street Journal et American Greatness. M. Billingsley est chargé de mission à l’Independent Institute.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles d’Epoch Times.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ