Les dauphins peuvent-ils être en deuil ? À Marseille un pêcheur filme un dauphin qui pousse le cadavre d’un congénère…

Par Suzanne Durand
11 septembre 2019 Mis à jour: 11 septembre 2019

Filmé par un pêcheur amateur, un dauphin pousse le cadavre d’un congénère dans le parc des Calanques à Marseille dans les Bouches-du-Rhône.

Début septembre, selon 20 Minutes, près des calanques de Sormiou et Marseilleveyre, Franck Porte, pêcheur amateur marseillais, a filmé un dauphin en train de pousser le cadavre d’un animal qui était décédé depuis peu.

Tout en filmant, M.Porte s’est posé des questions sur l’étrange comportement du dauphin. « On aurait dit un plongeur, ça faisait comme des soufflés de tuba. Je me suis dit : « qu’est-ce qu’il fout là, y a 100 mètres de fond, y a rien à voir ! »

Tout en se rapprochant du rivage, le pêcheur remarque qu’il s’agit d’un dauphin de 4 ou 5 mètres en train de pousser le corps d’un animal plus petit, d’environ 2 mètres. D’après sa compréhension, il pourrait s’agir d’une mère avec son petit.

« En rentrant chez moi, j’ai découvert que c’était une forme de rituel, comme des funérailles, et qu’ils peuvent rester un long moment avec le corps des autres dauphins, comme s’ils espéraient que quelque chose allait se passer », explique Franck Porte.

De nombreux spécialistes associent cette pratique comme une forme de deuil

En 2015, dirigés par Philip Alves, des chercheurs portugais ont mené une enquête sur les comportements des dauphins atlantiques face à la mort d’un congénère. Ils ont pu observer à plusieurs reprises des cétacés adultes en train de traîner le corps d’un delphineau récemment décédé.

Dans ses écrits, M. Alves démontre que « les dauphins atlantiques ont tendance à abandonner la carcasse assez rapidement, au maximum après quelques heures, alors que d’autres espèces transportent le cadavre pendant plusieurs jours, même après que la décomposition a commencé ».

Il a également déclaré dans le magazine Wired « que certaines espèces comme les orques ou les éléphants, vivent dans des systèmes matrimoniaux. D’autres peuvent vivre dans des groupes qui regroupent quatre générations et passent une vie entière ensemble, parfois pendant plus de 60 ans. Donc oui, je pense que les animaux peuvent faire leur deuil ! »

RECOMMANDÉ