Les États-Unis et la Chine se dirigent vers un découplage malgré les espoirs de Pékin de ne pas le faire, selon les experts

Par Frank Yue
4 novembre 2020
Mis à jour: 5 novembre 2020

Il serait irréaliste que les États-Unis se dissocient complètement de la Chine, a déclaré un haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) lors d’une conférence de presse le 30 octobre dernier, à l’issue d’une importante réunion politique à Pékin.

Le directeur exécutif adjoint du Bureau de la Commission centrale économique et financière, Han Wenxiu, a déclaré que la Chine et les États-Unis sont les deux plus grandes économies du monde, et que des liens économiques entre les deux pays devraient donc être bénéfiques.

Chen Yonglin, un ancien diplomate chinois, a déclaré à Epoch Times que Pékin envoie ce message en raison de « sa dépendance à l’égard de la coopération avec les États-Unis ».

Il a fait remarquer, par exemple, que le régime chinois n’autorisait les investissements américains que pour encourager le vol de la propriété intellectuelle et le transfert de savoir-faire par le biais de partenariats risqués avec des entreprises chinoises.

En outre, la Chine n’est plus la base manufacturière du monde. Certaines entreprises internationales se sont tournées vers d’autres pays pour y implanter des usines, comme le Vietnam, a ajouté M. Chen.

Feng Chongyi, un expert de la Chine à l’Université de Technologie de Sydney, a exprimé que l’Occident, avec en premier les États-Unis, a essentiellement mis fin à ses 30 à 40 ans d’apaisement envers la Chine. Aux États-Unis, les décideurs politiques vont dans le sens d’une séparation d’avec le PCC, selon M. Feng.

Il a également fait remarquer qu’avec l’aggravation du ralentissement économique, le taux de croissance de la Chine va probablement chuter de manière drastique. Le régime chinois a donc besoin de toutes les affaires qu’il peut obtenir des États-Unis et d’autres marchés, a-t-il dit.

Yuan Hongbing, juriste et expert de la Chine, a déclaré dans une interview que la « diplomatie du guerrier-loup »  (“wolf-warrior diplomacy”) du PCC et ses campagnes d’influence agressives dans le monde entier ont réveillé la communauté internationale. Aujourd’hui, les pays préconisent de plus en plus une politique plus sévère à l’égard de la Chine.

Ces derniers mois, l’administration américaine a évoqué la possibilité d’une rupture avec la Chine.

Le 23 juin, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a déclaré qu’une désolidarisation des économies américaine et chinoise se produirait si les entreprises américaines n’étaient pas autorisées à se livrer à une concurrence loyale et équitable dans l’économie chinoise.

Le 23 août, le président américain Donald Trump, dans une interview à Fox News, a évoqué la possibilité de séparer l’économie américaine de la Chine.

Deux semaines plus tard, le jour de la Fête du travail, M. Trump a de nouveau évoqué cette possibilité, en demandant instamment que les emplois manufacturiers et les principales chaînes d’approvisionnement soient ramenés de Chine aux États-Unis.

FOCUS SUR LA CHINE  – Un milliardaire chinois menace le monde par ses actes

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ