Les Français désapprouvent massivement les prises de position des nouveaux élus écolos

Par Laurent Gey - Epoch Times
17 septembre 2020
Mis à jour: 17 septembre 2020

À peine deux mois et demi que la vague verte a déferlé sur les métropoles aux municipales, et les nouveaux maires écolos multiplient les prises de position polémiques. Selon une étude de l’IFOP pour Lemon.fr, une très large majorité de Français désapprouve les prises de position des nouveaux élus écolos EELV.

Aussi, près de huit Français sur dix (79%) se disent opposés au retrait de grands sapins de Noël sur les grandes places de villes, sachant que cette opposition au projet du maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic est aussi très forte dans les communes de plus de 100.000 habitants, administrées par des maires EELV (80%).

De même, lorsque Patrick Chaimovitch, maire EELV de Colombes, affirmait que « les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en oeuvre la rafle du Vel’ d’Hiv’ sont les ancêtres de ceux qui, aujourd’hui, traquent les migrants, les sans-papiers », cette affirmation n’est pas réellement partagée par 79% des Français et 74% des citadins.

82% des Français désapprouvent le constat du maire de Grenoble Eric Piolle le 5 juillet selon laquelle que la 5G ne servirait qu’à « regarder du porno dans l’ascenseur » : une nette majorité de sympathisants EELV étant également en désaccord avec les propos de Eric Piolle sur ce sujet (75%).

Enfin, deux Français sur trois (65%) ne partagent pas le sentiment du maire EELV de Lyon Grégory Doucet qui déclarait le 9 septembre que le tour de France serait une compétition machiste et polluante, tout comme la majorité des habitants des villes de plus de 100 000 habitants administrées par des maires EELV : 59% d’entre eux désapprouvent l’idée selon laquelle la Grande boucle ne serait « pas écoresponsable » et continuerait à « véhiculer une image machiste du sport ».

L’étude montre que ce rejet est un tout petit peu moins massif au sein des grandes métropoles (plus de 100.000 habitants), mais la proportion de Français favorables aux positions défendues par les maires écolos reste très largement minoritaire. «Si le décalage avec la majorité des Français n’est pas étonnant, celui observé avec l’opinion des habitants de la quarantaine de grandes villes de plus de 100 000 habitants est plus préoccupant pour eux lorsque l’on sait que ces «idéopôles» abritent une population sociologiquement et culturellement très favorable à leurs thèses, notamment sur les questions d’ouverture culturelle, de mobilité ou d’environnement» commente François Kraus, analyste à l’IFOP.

Le sondage Ifop pour Lemon.fr, réalisé auprès d’un double échantillon de 1.020 Français et de 1.031 habitants des communes de 100 000 habitants et plus (dont plus de la moitié de la population est dirigée par des majorités municipales comptant des membres d’Europe Écologie Les Verts dans leurs rangs).

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine menace-t-elle l’ordre mondial ?



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ