Les Français sans passe sanitaire traversent la frontière pour aller manger dans les restaurants suisses

Par Emmanuelle Bourdy
28 août 2021
Mis à jour: 28 août 2021

Étant donné que le passe sanitaire est obligatoire en France notamment pour se rendre au restaurant, les frontaliers ont trouvé la solution : aller dans un restaurant suisse.

La Suisse, contrairement à la France, n’a pas mis en place le passe sanitaire. Pour pouvoir profiter d’un bon repas en terrasse, de nombreux frontaliers ont donc décidé de se rendre en République helvétique.

« Ils sont contents de venir tranquillement manger, libres, à Genève »

Ainsi que le relate RTS info, depuis le jour où le passe sanitaire est devenu obligatoire en France, entre autres dans les restaurants, l’Auberge de Perly situé à côté de la douane dans le canton de Genève a vu son chiffre d’affaires grimper avec l’afflux de nombreux clients français. « On a en tout cas 30 à 40 % de clientèle en plus. […] On travaille bien plus que d’habitude », a souligné le gérant, Arianit Pira. « Il faudrait qu’on envoie une bouteille à monsieur Macron », a-t-il encore plaisanté.

Ricardo Marques, le propriétaire d’une petite auberge à Chêne-Bourg dans le canton de Genève, bénéficie de cette situation, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Il constate en effet une augmentation de la fréquentation de près de 15 %. « Non seulement on a plus de Français à midi, mais c’est surtout pour le service du soir. On fonctionne sur réservation, et on le voit aux numéros de téléphone, oui pour dîner, ils sont contents de venir tranquillement manger, libres, à Genève, pour l’instant », explique-t-il prudemment, n’étant pas certain que cela se poursuive à la rentrée. La seule contrainte est de garder le masque à l’intérieur de l’établissement, mesure qui a été adoptée en juin.

Mais cette situation va-t-elle durer ?

Mais si cette situation réjouit les cafés et les restaurants suisse, on ignore si elle va durer, car de nouvelles règles sont en cours de préparation et la Confédération pourrait mettre en place un certificat Covid ou un passe sanitaire dès le 1er septembre prochain. Daniel Carugati, vice-président du syndicat des cafetiers et restaurateurs du canton de Genève, espère quant à lui qu’il n’y aura « pas de passe obligatoire, d’autant que c’est prouvé, ici en Suisse, les contaminations au restaurant sont minimes, de l’ordre de 0,4 % », avance-t-il à France 3, soulignant que « c’est en famille, ou ailleurs, que le virus circule ».

Toutefois, si de nombreux restaurateurs et cafetiers suisses très proches de la frontière bénéficient de ce tourisme de consommation, ce n’est toutefois plus le cas de tous, et dès que l’on s’éloigne de la frontière, la profession dit ne pas avoir constaté de changements, rapporte encore RTS info.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ