« Les gens étaient plus propres avant » : l’augmentation des déchets le long des routes de Meurthe-et-Moselle, la crise sanitaire en cause ?

Par Emmanuelle Bourdy
6 mai 2021
Mis à jour: 10 mai 2021

Les déchets que les gens n’hésitent pas à jeter dans la nature constituent un problème majeur. Et le phénomène s’est encore aggravé depuis la crise sanitaire. En Meurthe-et-Moselle, 353 tonnes de déchets ont été ramassés, notamment aux abords des routes et sur les aires de repos. Pour lutter contre ce fléau grandissant, le Conseil départemental tente une nouvelle fois de lancer une campagne de sensibilisation.

Il n’y a pas que les humains qui souffrent de la crise sanitaire, dame nature en pâtit aussi. En plus des nombreux déchets qui se retrouvaient au bord des départementales ou sur les aires de repos, s’ajoutent maintenant une grande quantité de masques, mais aussi des gants ou encore des lingettes, rapporte France Bleu. C’est le constat que fait Claude, l’un des 8 agents du centre d’exploitation de Neuves-Maisons. Claude, dont les 30 années d’expérience l’amènent à penser que « les gens étaient plus propres avant ». « Maintenant ils jettent davantage par la fenêtre et avec le Covid, on trouve plus de masques et de lingettes », déplore-t-il.

Mathieu Colin, le collègue de Claude, est du même avis. « C’est de pire en pire », se désole le technicien. Ce vendredi matin, c’était l’apothéose. Lorsqu’il a pris son service, en arrivant sur l’aire de la Départementale 331, au niveau de l’échangeur de Messein, il fallait avoir le cœur bien accroché devant la scène affligeante. « Une quarantaine de kilos de déchets » jonchaient le sol, explique l’agent désespéré, détaillant la présence de nombreuses poubelles éventrées, mais aussi de divers objets, certainement oubliés, comme des recharges de cigarettes électroniques, des bottines quasiment neuves ou des chaussettes. Parmi ce monceau de déchets, il y avait même des excréments et du papier toilette, précisent nos confrères.

Claude fait un autre constat alarmant, à savoir le fait que de nombreux sacs d’ordures ménagères sont désormais déposés sur les aires de repos. D’après le technicien, cela proviendrait du fait que la communauté de communes a mis en place un impôt au poids. Conclusion, plutôt que d’être responsables de leurs détritus, les gens ont trouvé la solution de facilité.

Face à toutes ces incivilités, le département a décidé de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation. Les amendes pourraient bien tomber…

Un peu partout en France, pour nettoyer la nature de ces déchets, des journées citoyennes sont organisées, aussi bien à l’intérieur des terres qu’à la montagne, sans oublier les littoraux. Des actions individuelles voient le jour et des associations se sont également créées pour lutter contre cette calamité. Un homme s’est même attelé à nettoyer la montagne en enlevant tous les gros débris se trouvant dans des endroits impossibles d’accès avec un véhicule, et qui pour la plupart, sont là depuis longtemps.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ