Les hôpitaux où le coronavirus a surgi manquent de nourriture et de fournitures médicales

Par Nicole Hao
22 février 2020
Mis à jour: 22 février 2020

« L’hôpital n° 1 de Wuhan manque de légumes et de riz », a déclaré un membre du personnel médical dans un article publié sur les médias sociaux chinois le 15 février. « S’il vous plaît, faites un don ! »

Lors d’un appel téléphonique avec l’édition chinoise du journal Epoch Times, un membre du personnel de l’hôpital n°1 de Wuhan a confirmé qu’ils manquaient de nourriture.

Heureusement, au début de cette semaine, ils ont reçu des légumes, des fruits et du riz de la part de donateurs privés, de sorte que leur cuisine peut maintenant servir les repas habituels aux patients et au personnel médical.

Ces dernières semaines, les hôpitaux Wuhan Tongji, Wuhan n° 6 et Wuhan Youfu, qui ont été désignés par les autorités pour traiter les patients atteints du coronavirus, ont également commencé à demander des dons alimentaires sur Pinduoduo, une plateforme chinoise de commerce électronique.

Le nouveau coronavirus (COVID-19), largement connu sous le nom de nouveau coronavirus, est apparu pour la première fois dans la ville de Wuhan, dans la province de Hubei, en décembre 2019. Depuis, il a infecté des dizaines de milliers de personnes dans toute la Chine.

La province de Hubei a été placée sous contrôle avant la fin du mois de janvier. De ce fait, le transport des fournitures médicales et alimentaires est devenu plus difficile.

L’Hôpital n° 1 de Wuhan

« Environ 1 600 membres du personnel médical sont arrivés à notre hôpital ces derniers jours. […] Nous avons également reçu 1 000 patients qui sont tous des patients atteints du COVID-19 dans un état critique », a déclaré un membre du personnel de l’Hôpital n°1 de Wuhan à l’édition chinoise d’Epoch Times dans une interview du 18 février.

« Il y a deux ou trois jours, nous n’avions soudainement plus de riz. Heureusement, nous avons reçu des dons de personnes bienveillantes », a déclaré le membre du personnel.

À la suite de l’annonce le 12 février dernier que l’établissement a été désigné comme hôpital dédié au COVID-19, tous les patients non infectés par le virus ont dû déménager. L’hôpital ne traite plus que les patients porteurs de virus.

Le 13 février, les médias publics Xinhua ont rapporté que dix équipes de personnel médical de Tianjin, Yangzhou, Nanjing et d’autres villes sont arrivées à l’hôpital n° 1 de Wuhan pour prendre soin des patients atteints du virus dans un état critique.

« Dans notre cuisine, nous devons nourrir environ 5 000 personnes et préparer trois repas par jour », a déclaré l’employé. La cuisine s’est récemment trouvée en rupture de stock pour les 2 600 personnes nouvellement ajoutées.

Besoin de ravitaillement

Fu Zheng est le chef d’une équipe sur Pinduoduo qui a été nouvellement créée pour aider à recueillir des dons en faveur de la province de Hubei, où l’épidémie est la plus grave. Il a déclaré aux médias chinois le 2 février que la plateforme avait reçu des demandes de provisions alimentaires de quatre hôpitaux de Wuhan, et a décidé de leur donner de la nourriture pendant un mois.

« La nourriture que nous avons donnée peut répondre aux besoins d’environ 5 000 employés du secteur médical à Wuhan », a déclaré M. Fu.

M. Fu a déclaré que les hôpitaux ont donné une liste des aliments dont ils avaient besoin en fonction des nécessités quotidiennes de leurs établissements.

Mais certains indices laissent entendre que la province du Hubei dans son ensemble manque de vivres.

Le 14 février, le diffuseur public CCTV a rapporté que les autorités de la province de Heilongjiang ont rapidement réuni 3 000 tonnes de riz et les ont expédiées à Hubei. Le 16 février, le riz est arrivé à destination.

Et le 17 février, le magasin d’État Xinhua a rapporté que les autorités de la province de Jilin avaient recueilli des dons d’entreprises locales, totalisant 100 tonnes de riz, pour Wuhan. C’est le deuxième don, après celui de 500 tonnes de riz fait par la province le 14 février. Le rapport indique que les travailleurs de Jilin ont travaillé jour et nuit pour emballer et expédier le riz.

Entre-temps, les habitants de Wuhan ont commencé à réclamer sur les médias sociaux des dons de nourriture, notamment du riz, de la farine, des légumes, de la viande, des fruits et des nouilles instantanées.

Les responsables de Wuhan ont déclaré disposer de suffisamment de fournitures médicales.

Mais dès la mi-janvier, les hôpitaux de Wuhan ont envoyé des demandes de dons d’urgence de masques faciaux et d’autres fournitures médicales.

Les autorités municipales sont désormais les seules autorisées à recevoir et à allouer des dons provenant de Chine et d’autres pays.

Des employés portent un masque de protection alorsqu’ils transportent des légumes dans un camion à l’hôpital de Wuhan, en Chine, le 10 février 2020. (Getty Images)

Propagande

Pendant ce temps, les autorités ont tenté de dissiper la panique et ont affirmé qu’il y avait suffisamment de nourriture dans la province du Hubei.

L’hôpital n° 1 de Wuhan a déclaré que les appels aux dons étaient des « rumeurs » dans un message sur son compte officiel à Weibo le 15 février. Il a déclaré que l’établissement avait assez de nourriture et n’avait pas besoin d’aide.

Le Bureau des céréales du gouvernement provincial, chargé de la gestion des approvisionnements alimentaires, a mis en ligne son site web officiel : « Actuellement, le stockage des céréales dans notre province est suffisant pour que tous les habitants puissent manger pendant au moins un an. »

Le bureau a déclaré que la raison pour laquelle ils ont reçu des dons des provinces de Heilongjiang et de Jilin, ainsi que d’autres endroits, est de répondre aux besoins des habitants en matière d’alimentation diversifiée. Cependant, tous les dons mentionnés dans les médias jusqu’à présent ont porté sur du riz.

RECOMMANDÉ