Les internautes sont fascinés par la photo de d’une panthère noire mystérieuse, prise en photo dans un sanctuaire indien

Par Louise Bevan
19 mai 2020
Mis à jour: 19 mai 2020

Une magnifique panthère noire a été prise en photo dans une réserve naturelle de Goa, un État du Sud-ouest de l’Inde, cela pourrait bien être la première observation depuis des années.

Le 6 mai 2020, le ministre en chef de Goa, Pramod Sawant, a posté la photo du félin sauvage au pelage noir sur Twitter. La légende de la photo disait : « Un superbe aperçu de la faune de Goa luxuriante. Capture photographique d’une panthère noire au Patiem Beat de Netravali, sanctuaire de la vie sauvage. »

Les responsables du département des forêts tentent de savoir si la panthère était toute seule ou si elle est l’une des membres d’une plus grande population de panthères vivant dans le sanctuaire. Selon l’Hindustan Times, un responsable du département des forêts a déclaré que bien que la zone soit un habitat connu des tigres, c’était la première fois qu’une panthère noire était prise en photographie dans le sanctuaire de Netravali à Goa.

La photo du majestueux félin est rapidement devenue virale, de nombreux utilisateurs de Twitter comparant la panthère à « Bagheera », un personnage fictif tiré du Livre de la jungle de Rudyard Kipling et, plus tard, du film d’animation du même nom de Disney.

D’autres utilisateurs de Twitter ont simplement souligné la rareté d’une panthère noire dans l’État du Sud de l’Inde. « Un grand nombre de panthères noires ont été aperçues récemment, ce qui est un très bon signe pour notre belle faune », a écrit un internaute sur les médias sociaux.

« Raison de plus pour ne pas relancer l’exploitation minière », a écrit un autre internaute. « Goa a la chance d’avoir une biodiversité riche, tentons de la préserver pour les générations futures ! »

L’environnementaliste Rajendra Kerkar, en s’adressant à Times of India, a précisé que la rareté de l’observation des panthères pourrait être liée à la proximité du sanctuaire avec la réserve de tigres de Kali dans le Karnataka, qui protège d’autres espèces de grands félins, notamment les tigres et les léopards.

« Les panthères noires, qui sont des léopards mélaniques, sont des résidentes de la région de Netravali-Mhadei », a expliqué M. Kerkar, « mais plus du côté du Karnataka et du Maharashtra. L’observation pourrait également être due à moins d’interférence de la part des hommes ces derniers temps. »

(Matjoe/Shutterstock)

Le 6 mai, une vidéo de la furtive panthère noire a également été diffusée. Cette fois, la vidéo montrait la panthère noire assise dans un arbre, qui est son habitat naturel.

L’agent forestier indien Parveen Kaswan a partagé la vidéo sur Twitter, avec la légende suivante : « Vous vous souvenez de cette #Bagheera du Livre de la jungle ? La voici. Aperçue de Kabini à Darjeeling en #Inde », a poursuivi Kaswan. « Une beauté capturée par Harsha Narasimhamurthy. »

La toute première observation de panthère noire dans le sanctuaire de la faune de Netravali à Goa remonte à 2004. « Les gens la confondent souvent avec une nouvelle espèce », a déclaré un fonctionnaire du département des forêts au Times of India, « une panthère est un léopard qui contient plus de mélanine dans sa fourrure. »

« La conservation de la population de grands félins n’est possible que si nous protégeons la forêt et la population de proies herbivores », a-t-il poursuivi. « Des conflits homme-animal ont eu lieu, car les proies se rapprochent de l’habitat et les prédateurs les suivent ensuite. »

Le partage de la photo de la panthère noire, aujourd’hui virale, du 6 mai, a été pensé par le fonctionnaire car cela témoigne de la réussite du département des forêts dans la gestion des zones de conservation de la faune et dans l’encouragement des grands félins à peupler l’habitat protégé.

Selon le Financial Express, en raison des restrictions nationales en matière de confinement imposées par l’Inde, à cause du virus du PCC (Parti communiste chinois), communément appelé le nouveau coronavirus, de nombreux rapports ont fait état d’animaux sauvages repérés dans des endroits où ils n’avaient jamais été vus auparavant. En particulier, des animaux sauvages ont été aperçus de manière incongrue dans des villes et sur des routes désertes.

(Illustration – Art_man/Shutterstock)

Des antilopes nilgaut ou « taureaux bleus », la plus grande antilope asiatique, ont été vus sur les routes de la New Okhla Industrial Development Authority à Uttar Pradesh, un État du Nord de l’Inde. En outre, des rapports indiquent que des éléphants ont été aperçus errant dans des marchés vides du Kerala, et que des oiseaux sont revenus dans les zones urbaines en l’absence d’activité humaine.

Beaucoup espèrent que l’observation de l’insaisissable panthère noire dans le sanctuaire de la faune de Netravali à Goa signifie que cette magnifique créature, parmi d’autres, revendique pour de bon une parcelle d’habitat protégé dans le sud de l’Inde.

RECOMMANDÉ