Les « plus belles » jumelles sur Instagram demandent des donneurs de moelle osseuse, leur père lutte contre le cancer

Par Robert Jay Watson
14 janvier 2020 Mis à jour: 14 janvier 2020

Les sœurs Clements, âgées de 9 ans, ont été modèles pendant la plus grande partie de leur vie, elles ont commencé dès l’âge de 6 mois, et ont gagné des millions de fans depuis que leur mère, Jacqui, a créé un compte Instagram pour elles en 2017.

Maintenant, les « plus belles filles au monde », comme on a souvent appelé les jumelles identiques Ava et Leah, utilisent leur statut de célébrité pour aider à trouver une greffe de moelle osseuse pour leur père Kevin Clements, qui lutte contre une forme rare et dangereuse de cancer, connue sous le nom de leucémie lymphoblastique aiguë à cellules T/lymphome.

View this post on Instagram

Having the BEST Christmas at home with our dad ❤️ Merry Christmas everyone!

A post shared by Ava + Leah (@clementstwins) on

En partenariat avec la banque de dons de moelle osseuse DKMS, la famille a lancé un appel aux donneurs potentiels pour qu’ils se soumettent à un prélèvement et voient s’ils correspondaient parfaitement pour le nageur olympique et entraîneur du lycée de 39 ans. « S’il reçoit une greffe, son cancer disparaîtra plus rapidement », a confié Ava à People. Sa sœur Leah était reconnaissante de la réponse du public : « Les gens sont si gentils de vouloir aider mon père. Plus il y a de gens qui se font tester, mieux c’est. »

Bien que le diagnostic ait été dévastateur et que Kevin ait eu besoin de plusieurs séances de chimiothérapie, de transfusions de sang et, finalement, d’une greffe de moelle osseuse, la famille Clements est déterminée à aider leur père et mari bien-aimés à vaincre la maladie. Après avoir lancé la campagne #kevincrushingcancer, elles ont beaucoup utilisé leur présence sur Internet pour demander de l’aide.

View this post on Instagram

Having the BEST Christmas at home with our dad ❤️ Merry Christmas everyone!

A post shared by Ava + Leah (@clementstwins) on

Comme Leah l’a dit à Inside Edition, « Beaucoup de gens nous admirent et nous connaissent. » Ava a ajouté : « On peut juste passer le mot sur Instagram. » En montrant des photos de leur père luttant contre le cancer à l’hôpital et à la maison, les jumelles ont attiré beaucoup d’attention sur son sort. Pour tous ceux qui vivent dans la région d’Orange County, où la famille réside, les Clements ont organisé un test de compatibilité de don de moelle osseuse le 11 décembre 2019.

Comme elles l’ont expliqué sur Instagram, « Aidez-nous à trouver une moelle osseuse compatible pour notre père @kevin-r-clements ». Il a besoin d’une greffe aussitôt que possible ! » Rechercher la « personne extraordinaire » qui serait un match 10 sur 10 pour leur père n’est pas facile. Comme l’explique la DKMS sur son site Web, « environ 70 % de tous les patients qui ont besoin d’une greffe de moelle osseuse doivent trouver un donneur compatible en dehors de leur famille ».

Plutôt que le groupe sanguin, le facteur le plus important pour le don de moelle osseuse est le type de tissu de l’antigène leucocytaire humain (HLA) d’une personne. Cette protéine, que l’on trouve sur la plupart des cellules, varie beaucoup au sein des familles et signifie que le fait d’être de la famille ne garantit pas la compatibilité. Heureusement, un simple prélèvement de salive permet de déterminer la compatibilité, les jumelles Clements ont réussi que des gens de partout au pays envoient un échantillon de leur salive afin de voir si cela pouvait aider leur père à vaincre le cancer.

Kevin a dit aux gens que la campagne sur les médias sociaux de sa femme et de ses filles l’avait vraiment aidé à continuer à lutter contre son cancer du sang. « Il y a tellement d’amour autour. J’ai reçu des messages en ligne, des courriels et des appels téléphoniques de gens dont je n’ai pas eu de nouvelles depuis l’université », a-t-il dit. « Ceci a aidé notre famille à gérer cette situation de façon très positive. »

Les jumelles ont pu annoncer que leur père reviendrait à la maison en 2020, car une personne compatible pour la greffe a été trouvée, bien que cette compatibilité ne soit l’idéale pour lui. Comme ils l’ont écrit sur Instagram : « Notre père recevra une greffe de moelle osseuse le 17 janvier grâce à notre oncle, son frère, qui est 50 % compatible. » Elles ont remercié tous ceux qui ont envoyé des échantillons de salive et ont souligné que la recherche se poursuit.

Ava et Leah ont expliqué que « [DKMS] vérifiera tous les échantillons que vous aurez envoyés jusqu’au moment où la greffe est prévue pour voir si l’un d’entre vous est compatible à 100 %, ce qui serait idéal ».

RECOMMANDÉ