Les mères de bébés échangés à la naissance élèvent leurs filles sous le même toit : « L’amour est fondamental »

C'est important de communiquer l'amour de la famille
Par Louise Bevan
16 octobre 2021
Mis à jour: 16 octobre 2021

Deux mères ayant accouché le même jour, dans le même hôpital, ont pris une décision peu conventionnelle lorsqu’elles ont découvert que leurs filles avaient été accidentellement échangées à la naissance.

Elles ont fusionné leurs familles, élevant leurs filles sous le même toit, et aujourd’hui elles sont inséparables.

Marinella Alagna et Gisella Fodera, de la ville sicilienne de Mazara del Vallo, en Italie, ont donné naissance à leurs filles Caterina et Melissa à 10 minutes d’intervalle le 1er janvier 1998, à l’hôpital public municipal Abele Ajello. Cependant, les nouveau-nées ont été en quelque sorte échangées par le personnel au moment de les habiller.

« Elles ont confondu les filles parce qu’elles n’avaient pas de bracelets et, par conséquent, ont fait une erreur en les habillant en changeant leurs grenouillères », a dit Marinella, âgée de 50 ans, à Epoch Times.

Pourtant, personne ne savait que les bébés avaient été échangés, et les familles sont rentrées chez elles et ont élevé leurs filles comme les leurs pendant trois ans. Mais tout a changé un jour à la maternelle.

Melissa (à gauche) et Caterina (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)
Caterina (à gauche) avec sa mère biologique, Marinella, et Melissa (à droite) avec sa mère biologique, Gisella (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)

À l’école maternelle, Marinella a été particulièrement attirée par une petite fille s’appelant Caterina, qui ressemblait beaucoup à ses deux autres filles biologiques. Quelques instants plus tard, lorsque Marinella a reconnu Gisella, la mère de la fillette, elle s’est souvenue de l’épisode des grenouillères et de se retrouver à la maternité avec elle.

« Immédiatement, mon doute s’est transformé en certitude », a-t-elle dit.

Un test ADN effectué deux semaines plus tard a confirmé la véritable filiation des filles, et la grave erreur a été mise en lumière. Marinella a décrit la nouvelle comme « terrible ».

« Nous ne vivions plus et nous pleurions sans cesse », se souvient-elle. « Il ne semblait pas possible qu’une telle erreur puisse se produire. »

Marinella et son mari avec la fille biologique de Gisella, Melissa (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)

Après avoir été réunies, les deux familles ont entamé une séparation à l’essai de trois mois, se parlant chaque jour au téléphone. Mais la douleur était trop pénible à supporter.

« Il était impossible de se séparer de l’autre enfant ; c’était une douleur aussi forte qu’un décès dans la famille », se souvient Marinella.

À la place, les deux mères se sont mises d’accord et ont trouvé une solution révolutionnaire : les deux familles vivraient ensemble, ce qui leur permettrait d’être avec l’enfant qu’elles avaient élevée et leur enfant biologique.

Caterina et Melissa (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)

Les familles aimantes de Caterina et Melissa se sont agrandies pour inclure huit grands-parents, deux pères et deux mères.

« Je connaissais mon histoire dès le début, car nos parents ne nous ont jamais rien caché », a dit Caterina, aujourd’hui âgée de 23 ans, à Epoch Times. « Ils nous ont dit qu’il s’était passé quelque chose, mais comme dans un conte de fées : ‘La cigogne s’est trompée en amenant les filles à leur famille.’ »

Trop jeunes pour comprendre, ni Caterina ni Melissa n’ont été bouleversées. « Nous pensions même que nous étions cousines », se souvient Caterina. « Cependant, à l’âge de 6 ans, nous avons commencé à comprendre davantage. »

Caterina (à gauche) et Melissa avec le père de Caterina (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)

Pourtant, la connaissance de leur situation unique n’a fait que renforcer le lien entre Caterina et Melissa. Elles ont fêté tous leurs anniversaires ensemble, ont fréquenté les mêmes écoles et ont même vécu dans la même maison pendant leurs études à Chieti, dans les Abruzzes.

Caterina (à gauche) et Melissa avec le père de Melissa (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)

Avec les deux sœurs biologiques plus âgées de Caterina et la jeune sœur de Melissa, les deux filles adorent voyager. Elles se présentent toujours comme des « amies » avant de révéler que, en réalité, elles se sentent plutôt comme des sœurs.

« Nous sommes des filles complètement différentes », a dit Caterina. « Nous savons qu’il peut arriver que quelqu’un soit laissé de côté, ou prenne un autre chemin, mais nous sommes conscientes que nous serons toujours là l’une pour l’autre. »

« C’est important de communiquer l’amour de la famille. Parfois, on n’apprécie pas ce que l’on a, et dire ‘je t’aime’ est essentiel. »

Caterina (à gauche) avec Gisella et Melissa (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)
Marinella avec sa fille, Caterina (Avec l’aimable autorisation de Caterina Alagna)

Après avoir obtenu un diplôme en sciences de l’éducation en mars, Caterina travaille désormais avec des enfants. Melissa obtiendra son diplôme en novembre. Les familles Alagna et Fodera continuent de partager leur histoire comme un exemple pour d’autres familles qui veulent vivre avec amour.

« Ces choses ne devraient jamais se produire », a dit Marinella à Epoch Times. « Aimer et donner de l’amour est fondamental, très important. Nous avons tellement souffert, trop souffert. Maintenant, je vois mes filles qui sourient, et nous aussi, mais ce que nous avons à l’intérieur reste à jamais. »

Selon Italy 24 News, leur histoire étonnante a été transformée en un livre de Mauro Caporiccio, Sisters Forever, et adaptée en film avec la collaboration de l’auteur.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ