Les moyens naturels pour combattre le coronavirus

Bien que nous ne puissions pas éviter d'être exposés, nous pouvons faire beaucoup pour que notre corps combatte le virus
Par Armen Nikogosian
14 mars 2020
Mis à jour: 14 mars 2020

Que peut-on faire contre un virus sans traitement avéré ? Même s’il n’existe pas de traitement direct connu, il existe de nombreuses mesures que vous pouvez prendre pour optimiser votre état de santé général et votre immunité, ce qui peut permettre de réduire l’évolution de la maladie ou même d’éviter d’être infecté par le COVID-19.

La menace la plus récente pour la santé mondiale est la propagation de la maladie respiratoire connue sous le nom de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Elle a été détectée pour la première fois en décembre 2019 dans la ville de Wuhan en Chine. Il s’agit d’un nouveau coronavirus structurellement apparenté à l’un des principaux virus responsables du rhume. Un nouveau coronavirus est une nouvelle souche qui n’a pas encore été identifiée chez l’homme, telle que COVID-19. Plus pathogène, il est également apparenté aux virus qui ont causé des épidémies antérieures de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS 2002 et 2003) et de syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS 2012 à aujourd’hui).

Alors que les premiers rapports de mortalité semblent osciller entre 1 et 3 %, les conséquences cliniques globales de cette maladie transmissible s’apparentent davantage à une grippe saisonnière grave (taux de mortalité d’environ 0,1 %) qu’à un SRAS ou à un MERS (taux de mortalité de 10 % et 36 % respectivement).

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui provoquent un large éventail de maladies allant du rhume omniprésent au SRAS et au MERS, plus graves et plus meurtriers. Les signes courants d’infection comprennent la fièvre ainsi que des symptômes respiratoires tels que la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Les cas les plus graves peuvent provoquer une pneumonie, une insuffisance respiratoire, voire la mort.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a formulé les recommandations suivantes pour prévenir la propagation de l’infection : se laver régulièrement les mains, se couvrir la bouche et le nez lorsqu’on tousse et éternue, bien cuire la viande et les œufs, éviter tout contact étroit avec toute personne présentant des symptômes de maladie respiratoire tels que la toux et les éternuements.

Éviter les contacts est la meilleure solution dans un premier temps, mais dans un avenir proche, cela risque de ne pas être une option réaliste pour beaucoup d’entre nous. Que pouvez-vous faire d’autre pour freiner ou prévenir cette infection potentiellement mortelle ?

La liste suivante énumère les mesures utilisées depuis des générations pour se protéger contre les virus responsables du rhume et de la grippe. Ces mesures doivent être aussi efficaces contre le nouveau coronavirus que contre les souches typiques de coronavirus que nous combattons tous chaque année. Si vous souffrez d’une maladie chronique ou si vous pensez être déjà infecté par le COVID-19, consultez immédiatement votre médecin. Ne prenez pas cet article comme un avis médical.

L’hydratation : Un adulte moyen devrait boire entre 1 et 2 litres d’eau par jour, en fonction du climat dans lequel il vit et de son niveau d’activité.

Dormir : La plupart des adultes ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil par jour. Si vous vous réveillez le matin sans réveil et que vous vous sentez revigoré, vous dormez probablement suffisamment. Votre système immunitaire ne peut pas fonctionner de manière optimale sans un sommeil régulier de bonne qualité. Vous pouvez également utiliser un oreiller supplémentaire pour améliorer le drainage des sinus en élevant votre tête pendant votre sommeil.

Irrigation nasale : Bien que cela puisse être extrêmement utile pour garder vos sinus dégagés avant de contracter une maladie, soyez prudent avec cette intervention une fois que vous êtes malade. N’utilisez jamais l’eau du robinet pour l’irrigation nasale.

Vitamine D : il est essentiel de maintenir un taux sanguin sain de 60 à 100 ng/mL pour renforcer le système immunitaire et lutter contre les infections. Il existe des preuves des bienfaits d’un méga-dosage à court terme, mais cela doit se faire sous la surveillance d’un médecin.

La vitamine C : Bien qu’il n’ait jamais été prouvé que cette vitamine prévienne les symptômes du rhume, il a été prouvé qu’elle diminue la durée de la maladie en renforçant l’immunité. Les doses varient, mais à partir de 500 mg, trois à quatre fois par jour, elle peut être utile pour la plupart des personnes.

Zinc : Il permet une activité antivirale et une réduction de la durée des rhumes et des grippes. L’activité antivirale semble agir de manière locale dans la bouche et la gorge. Les pastilles contenant du gluconate de zinc semblent être le meilleur choix.

Thé à l’échinacée avec du miel de Manuka : L’échinacée est une plante immunomodulatrice puissante qui peut être utilisée pendant un temps limité comme une sorte de stimulant immunitaire. Associée aux propriétés antivirales et anti-microbiennes du miel de Manuka, cette boisson est un puissant « Corona-Buster » (anti-corona) naturel.

Sureau : Cette herbe a des propriétés antivirales et peut également réduire la production de mucus.

Soupe de poulet : Votre grand-mère avait raison, ça aide vraiment. Les liquides chauds aident à réduire l’accumulation de mucus tout en maintenant l’hydratation. Ses propriétés anti-inflammatoires ont même été établies dans la littérature médicale.

L’ail : Le broyage des gousses d’ail génère un composé connu sous le nom d’allicine, qui possède de puissantes propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques

Astragale : cette plante médicinale chinoise est utilisée depuis plus d’un millénaire pour ses effets antiviraux et de renforcement du système immunitaire. Vous pouvez utiliser l’astragale avec de l’ail dans un bouillon de soupe au poulet pour renforcer le système immunitaire.

Les huiles essentielles : Vous pouvez utiliser le camphre et le menthol pour réduire l’accumulation de mucus, la menthe poivrée et l’eucalyptus pour réduire la congestion ainsi que l’origan pour ses puissants effets antiviraux et antimicrobiens.

Les probiotiques : Ils peuvent être pris sous forme de compléments ou d’aliments fermentés comme la choucroute. Ces bactéries intestinales saines renforcent l’immunité et peuvent contribuer à réduire la gravité et la durée des infections virales. Un nombre élevé de germes a tendance à être plus efficace pour renforcer l’immunité.

Grâce à ces mesures, associées à de bonnes habitudes pour lutter contre l’infection, comme se laver les mains correctement et éviter les personnes infectées, vous pourrez minimiser les risques de tomber malade à cause du COVID-19.

Le docteur Armen Nikogosian pratique la médecine fonctionnelle et intégrative à la Southwest Functional Medicine de Henderson, dans le Nevada. Il est certifié en médecine interne et membre de l’Institut de médecine fonctionnelle et de l’Académie médicale des besoins spéciaux en pédiatrie. Sa pratique est axée sur le traitement de maladies complexes, avec un accent particulier sur les troubles du spectre autistique chez les enfants, ainsi que sur

RECOMMANDÉ