Les personnes vaccinées peuvent encore propager le virus du PCC selon un médecin britannique

Par Alexander Zhang
25 janvier 2021
Mis à jour: 26 janvier 2021

Les personnes qui ont reçu deux doses du vaccin contre le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois) peuvent encore transmettre le virus à d’autres, a averti un médecin britannique de haut rang.

Le professeur Jonathan Van-Tam, médecin en chef adjoint d’Angleterre, a déclaré le 24 janvier que « nous ne connaissons pas encore l’impact du vaccin sur la transmission du virus ».

« Ainsi, même après avoir reçu les deux doses du vaccin, vous pouvez toujours donner le Covid-19 à quelqu’un d’autre et les chaînes de transmission continueront alors », a-t-il écrit dans le Sunday Telegraph.

Il a donc exhorté les millions de Britanniques qui ont déjà été vaccinés à continuer à suivre les règles de confinement.

« Si vous changez de comportement, vous pourriez continuer à propager le virus, ce qui maintiendrait le nombre de cas élevé et mettrait en danger d’autres personnes qui ont également besoin de leur vaccin mais qui sont plus loin dans la file d’attente. »

Jonathan Van-Tam, médecin en chef adjoint d’Angleterre, s’exprime lors d’une conférence de presse virtuelle au 10 Downing Street, dans le centre de Londres, le 2 décembre 2020. (John Sibley/Pool/AFP via Getty Images)

Le ministre de la Santé Matt Hancock a déclaré dimanche que Van-Tam « a raison ».

« Les vaccins sont le moyen de sortir de cette pandémie, mais tout le monde doit suivre les règles, même une fois que nous avons eu le vaccin », a-t-il écrit sur Twitter.

Van-Tam a également averti qu’ « aucun vaccin n’a jamais été efficace à 100 % » et que « personne ne sera protégé à 100 % contre le virus ».

Au début de ce mois, une infirmière britannique a écrit sur Facebook qu’elle avait été testée positive au virus alors qu’elle avait reçu sa première dose du vaccin le 8 décembre 2020. Sa deuxième dose du 5 janvier a été annulée et 4 semaines plus tard et elle s’est révélée positive au virus qui est à l’origine de la maladie Covid-19.

M. Van-Tam a déclaré que l’intervention immunitaire n’est « complètement formée que 2 ou 3 semaines après avoir reçu chacune de vos 2 piqûres ».

« Si vous êtes plus âgé, il est préférable de prévoir au moins 3 semaines. Vous pouvez toujours attraper le Covid-19 pendant ce temps. »

Il a ajouté que « le moyen de réduire les risques de chacun est de briser les chaînes de transmission et de faire réellement baisser le nombre de cas ».

Il a en outre averti que le nombre d’admissions et de décès à l’hôpital reste « très élevé », un quart des personnes hospitalisées ayant moins de 55 ans.

Samedi, 5 861 351 personnes avaient reçu la première dose d’un vaccin contre le Covid-19 au Royaume-Uni, a déclaré le gouvernement.

Public Health England a indiqué samedi qu’il y avait eu 33 552 nouveaux cas de virus du PCC au Royaume-Uni et 1 348 décès dans les 28 jours suivant un test positif.

Nouvel Horizon – Comment Huawei et sa 5G s’immiscent dans nos vies

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ