Les poumons d’un jeune de 17 ans se sont complètement bloqués – c’est à cause du vapotage, selon certains rapports

Par Jack Phillips
28 août 2019 Mis à jour: 29 août 2019

Un adolescent du Texas a passé 10 jours sous ventilation artificielle après une défaillance pulmonaire, et les médecins pensent que le vapotage en est la cause.

« Je me suis réveillé en vomissant partout et mon cœur battait à 100 km à l’heure », a déclaré Tryston Zohfeld, 17 ans, à la chaîne WFAA, affiliée à ABC.

Sa famille l’a emmené d’urgence à l’hôpital pour enfants Cook de Fort Worth, où il a été emmené aux soins intensifs et placé dans un coma artificiel. Il a ensuite été branché à un respirateur pendant une dizaine de jours.

« Le jour où ils l’ont intubé a été le pire jour de ma vie », a déclaré Matt Zohfeld, le père de Tryston, à la station de nouvelles locales. « Nous sommes entrés dans cet hôpital très ignorants sur ce qui nous attendait. »

« Nous n’avions aucune idée s’il allait s’en sortir ou non », note son père. « C’était très difficile à accepter. »

Les radiographies ont montré que l’adolescent avait un blocage total dans ses poumons.

« Nous avons éliminé tout ce qui aurait pu en être la cause », a déclaré la Dre Karen Schultz, spécialiste en pédiatrie et en pneumologie, à la station.

Un autre membre de la famille a révélé que Tryston vapotait depuis qu’il était en quatrième (8e année aux USA) et que ses parents ne le savaient apparemment pas.

« L’ampoule a commencé à s’allumer », a expliqué son père. « Je commençais à comprendre pourquoi nous ne trouvions rien d’autre. »

Tryston a reçu son congé de l’hôpital après avoir passé 18 jours à l’hôpital.

« On m’a définitivement donné une deuxième chance, et dès que je me suis réveillé de ce coma, j’ai su ce que je voulais faire », a-t-il expliqué à l’AMRA. « C’est vraiment ce qui peut arriver et il faut regarder ça en face. Ce n’est pas sans danger comme on peut le penser. »

Le vapotage est en plein essor

Selon CBS News, les responsables de la santé publique enquêtent sur une forte augmentation des maladies pulmonaires graves qui ont été liées au vapotage.

« Il y a eu une augmentation astronomique du nombre de jeunes et de jeunes adultes qui utilisent des cigarettes électroniques », a déclaré la pédiatre Susan Walley de l’université de l’Alabama de Birmingham. « Nous voyons aussi beaucoup plus d’adolescents qui l’utilisent, ce qui implique qu’ils sont très dépendants. »

Le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis rapporte qu’aucun produit de vapotage spécifique n’a été lié à toutes ces maladies.

Un homme en train de vapoter (Pixabay | lyndsayfox)

Le fabricant de stylos à bille Juul affirme que : « nous surveillons ces rapports et nous avons mis en place de solides systèmes de surveillance de la sécurité… Les rapports ont aussi révélé que les adolescents vaporisaient de la nicotine et du THC (la principale molécule active du cannabis), une substance contrôlée figurant dans l’annexe 1 que nous ne vendons pas », a indiqué CBS.

Le CDC indique que de nombreux patients ont dit aux responsables de la santé qu’ils utilisaient des produits de vapotage en plus du THC.

« Ce que j’aimerais surtout faire comprendre aux parents, c’est que les cigarettes électroniques sont dangereuses », a dit M. Walley. « Nous voyons des effets très, très inquiétants sur la santé et nous ne savons pas exactement ce que les données à long terme vont montrer. »

Une femme qui vapote. (pixabay)

La semaine dernière, le CDC a déclaré qu’il enquêtait sur 153 cas possibles de maladies pulmonaires graves dans 16 états qui auraient pu être causés par le vapotage, selon CNN.

« Bien que certains cas dans chacun des États soient similaires et semblent liés à l’utilisation des produits de cigarette électronique, il faut plus d’information pour déterminer ce qui cause les maladies », a déclaré le CDC.

RECOMMANDÉ