Les républicains vont examiner un logiciel de vote après une erreur de décompte des votes dans le Michigan

Le secrétaire d'État du Michigan et une entreprise de logiciels contestent les affirmations du Parti républicain
Par Jack Phillips
9 novembre 2020
Mis à jour: 9 novembre 2020

Les républicains du Michigan ont déclaré qu’ils étendaient leur enquête sur les systèmes de vote Dominion après qu’une erreur de comptage dans un comté du Michigan a fait passer des votes républicains à des votes démocrates la semaine dernière.

« Notre équipe est actuellement en train de contacter les employés des comtés du Michigan et d’examiner les résultats des élections dans chacun des comtés qui utilisent ce logiciel afin de déterminer l’ampleur de cette erreur », a déclaré samedi le directeur de la communication du Parti républicain du Michigan, Tony Zammit, au Washington Examiner.

La présidente du Parti républicain du Michigan, Laura Cox, a déclaré lors d’une conférence de presse la semaine dernière que 47 comtés du Michigan utilisaient le logiciel de Dominion Voting Systems de la même manière que le comté d’Antrim, où il a été constaté que 6 000 votes avaient été dépouillés par erreur en faveur du candidat démocrate Joe Biden au lieu du président Donald Trump.

Le secrétaire d’État du Michigan n’a pas répondu à une demande de commentaires après les affirmations de Mme Cox.

« Dans le comté d’Antrim, des bulletins de vote ont été comptés pour les démocrates alors qu’ils étaient destinés aux républicains, ce qui a fait basculer 6 000 votes contre nos candidats », a allégué Mme Cox. « Le secrétaire du comté s’est présenté et a dit que le logiciel de dépouillement avait bogué et causé une erreur de calcul des votes. »

Mme Cox a ajouté que le Parti Républicain de l’État a constaté que 47 des 83 comtés utilisent le même logiciel.

« Le comté d’Antrim a dû compter manuellement tous les bulletins », a déclaré Mme Cox, « et ces comtés qui utilisent ce logiciel doivent examiner de près leurs résultats pour détecter des écarts similaires. »

Le secrétaire d’État démocrate du Michigan, Jocelyn Benson, dans une déclaration aux médias, a réagi à l’erreur de commutation des votes et a tenté de contester les affirmations de Mme Cox.

« La communication erronée de résultats non officiels du comté d’Antrim est le résultat d’une erreur accidentelle de la part du greffier du comté d’Antrim », a-t-elle affirmé. « L’équipement et le logiciel n’ont pas connu de dysfonctionnement, et tous les bulletins de vote ont été correctement dépouillés. Cependant, le greffier n’a malencontreusement pas mis à jour le logiciel utilisé pour collecter les données des machines de vote et communiquer les résultats non officiels. »

« Comme de nombreux comtés du Michigan, le comté d’Antrim utilise le système de gestion des élections de Dominion Voting Systems et les machines à voter (dépouilleurs de bulletins de vote). Le comté reçoit un soutien de programmation de la part d’Election Source », a ajouté Mme Benson. « Les dépouilleurs sont programmés pour scanner les bulletins de vote en papier marqués à la main. Lorsque les machines ont fini de scanner les bulletins, les bulletins en papier sont conservés et une bande de totalisation indiquant le nombre de votes pour chaque candidat dans chaque élection est imprimée à partir de la machine. »

Le logiciel, a-t-elle ajouté, n’a pas « causé une mauvaise répartition des votes », en attribuant la faute à une « erreur humaine ».

« Comme pour d’autres résultats non officiels rapportant des erreurs, il s’agissait d’une erreur honnête qui n’a pas affecté les totaux de votes réels. Les greffiers électoraux travaillent extrêmement dur et font leur travail avec intégrité. Ce sont des êtres humains, et ils commettent parfois des erreurs. Toutefois, il existe de nombreux contrôles et contrepoids qui permettent de détecter et de corriger les erreurs », a-t-elle déclaré.

En attendant, les législateurs de l’État du Michigan ont émis samedi une citation à comparaître à l’attention des responsables électoraux de l’État, au milieu des allégations de fraude électorale et de problèmes de logiciels.

Le logiciel de Dominion Voting Systems a été utilisé dans plusieurs autres États.

Le Parti républicain du Nevada a déclaré qu’il avait des questions sur le logiciel utilisé dans cet État.

« Qu’est-ce que cela signifie pour le Nevada ? Nous avons besoin de réponses », a déclaré le Parti républicain du Nevada dans un post sur Twitter vendredi, en réponse à une déclaration sur l’utilisation de Dominion dans l’État.

« S’il y a une faille dans le système logiciel, elle sera montrée et il est facile de la définir », a déclaré à Epoch Times le député Paul Gosar (Parti républicain en Arizona). « Je pense que c’est un excellent exercice pour regagner la confiance du peuple américain. »

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine réagit fortement aux élections américaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ