Les tortues de mer sont en plein essor partout dans le monde grâce au confinement du coronavirus

Par Epoch Times
8 octobre 2020
Mis à jour: 8 octobre 2020

C’est l’une des meilleures choses à se produire pendant la pandémie : en raison des restrictions sur les plages, les nids des tortues de mer menacées s’épanouissent partout dans le monde.

De nombreuses espèces de tortues de mer sont menacées dans le monde entier, notamment la tortue verte, la tortue imbriquée, la tortue caouanne, la tortue luth et la tortue olivâtre.

Mais les tortues de mer semblent en plein essor et donnent aux biologistes l’espoir de sauver les espèces.

Les bateaux sont ancrés au large de la plage, car des panneaux indiquent que la plage est temporairement fermée dans le parc de South Pointe le 4 juillet 2020, dans le quartier de South Beach à Miami Beach, en Floride. (Cliff Hawkins/Getty Images)
La tortue de mer pond ses œufs sur une plage sablonneuse. (Mykola Ivashchenko/Shutterstock)

Les scientifiques du Loggerhead MarineLife Center surveillent les nids de plus de 76 tortues à Juno Beach, en Floride.

« Nous sommes très heureux de voir que nos tortues se portent bien dans cet environnement », a dit Sarah Hirsch, responsable de la recherche et des données au MarineLife Center, à CBS. « Notre monde a changé, mais ces tortues ont fait cela depuis des millions d’années, c’est tout simplement rassurant et nous donne l’espoir que le monde continue son parcours. »

L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) du département du Commerce des États-Unis a accordé une attention particulière au développement de la population des tortues de mer. Grâce à leurs stratégies de développement et à une réglementation stricte, la caouanne, l’une des plus grandes espèces de tortues marines menacées, fait des progrès dans la croissance de son espèce depuis quelques années.

L’oeuf d’une tortue caouanne est retiré d’une plage sablonneuse par un scientifique. (Neal Bryant/Shutterstock)

Selon la NOAA, les plus grands dangers pour l’espèce sont : l’enchevêtrement dans les débris marins, les prises accidentelles de l’industrie de la pêche et la dégradation des environnements appropriés de nidification.

Ce dernier danger a été grandement écarté par l’absence de baigneurs en raison du confinement de la pandémie.

Les tortues caouannes font leurs nids principalement le long de la côte Atlantique, de la Floride à la Caroline du Nord et le long du golfe du Mexique, créant environ 68 000 à 90 000 nids par an. Le sud de la Floride s’est depuis longtemps révélé être l’un des plus grands sites de nidification des tortues caouannes au monde, avec plus de 10 000 femelles qui y pondent chaque année.

Cette année, les biologistes ont surveillé près de 2 800 nids, s’approchant ainsi pour la première fois depuis des années de l’objectif annuel de rétablissement de l’une des espèces menacées qu’est la caouanne.

Des bébés tortues caouannes sortent de leur nid et, au crépuscule, se dirigent vers l’océan sur la plage de Clam Pass à Naples, en Floride. (SunflowerMomma/Shutterstock)
Au crépuscule, le bébé caouanne après l’éclosion se dirige vers l’océan sur la plage de Clam Pass à Naples, en Floride. (SunflowerMomma/Shutterstock)

Les biologistes signalent une augmentation d’environ 4 % des nids de tortues marines chaque année, avec un total de 279 104 œufs pondus en comptant seulement les côtes de Géorgie.

« Nous nous attendons à ce que des milliers d’éclosions qui seraient normalement désorientées par les lumières en cette saison de nidification ne le soient pas », a confié au journal The Guardian, David Godfrey, le directeur exécutif de la Sea Turtle Conservancy. « Les tortues ont plus de chances de survivre pour se rendre à la mer. »

Il semble que l’estimation de M. Godfrey était juste. Au cours des premiers jours du confinement de la pandémie, plus de 100 tortues de mer ont éclos sur les plages désertes du Brésil, qui étaient alors interdites.

Des tortues caouannes ont été aperçues en train de pondre sur les côtes abandonnées du Liban, en nombre plus de deux fois supérieur à leur nombre habituel.

Sur l’île grecque de Zakynthos, plus de 1 800 nids de tortues de mer ont été découverts le long des plages.

Actuellement, la tortue caouanne a fait plus de la moitié du chemin vers le statut de « limite supérieure » sur l’échelle de rétablissement des espèces menacées. Cette progression a donné aux biologistes l’espoir que d’autres espèces de tortues marines se rétabliront également.

Pour l’instant, les écologistes encouragent l’utilisation de sacs à usages multiples et l’abolition des plastiques et des sous-produits du pétrole, ainsi que la sensibilisation au traitement des nids de tortues de mer, afin d’aider cette majestueuse espèce dans son cheminement vers le rétablissement de son espèce.

Des bébés caouannes en route vers l’océan (foryouinf/Shutterstock)

FOCUS SUR LA CHINE – Les membres du Parti communiste chinois interdits d’immigrer aux USA

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ