Les trois quarts des Américains accusent Pékin de la propagation mondiale du virus du PCC, selon un sondage

Par Cathy He
31 juillet 2020
Mis à jour: 31 juillet 2020

Plus des 3/4 des Américains blâment le régime chinois pour la propagation mondiale du virus du PCC*, selon un nouveau sondage du Pew Research Center, qui a également révélé que l’opinion défavorable des États-Unis à l’égard de la Chine a atteint des sommets historiques.

Interrogés sur la propagation mondiale de la maladie, 78 % des personnes interrogées lors d’un sondage réalisé en juillet ont déclaré qu’ils attribuaient une grande partie, ou une bonne partie, de la responsabilité de l’épidémie au régime chinois dans sa gestion initiale. La moitié des personnes interrogées pensent que Washington devrait tenir Pékin pour responsable de cette situation, même si cela implique une détérioration des relations avec le pays.

Environ 3/4 (73 %) des sondés ont déclaré que les États-Unis devraient essayer de promouvoir les droits de l’homme en Chine, même si cela nuit aux liens économiques.

Parallèlement, la perception de la Chine continue également à se dégrader, 73 % des personnes interrogées ayant une opinion défavorable du régime, soit une hausse de 7 % depuis le dernier sondage de mars et 26 points depuis 2018.

Les résultats, issus d’un sondage réalisé auprès de 1 003 Américains entre le 16 juin et le 14 juillet, sont arrivés alors que l’administration Trump intensifie ses efforts pour affronter Pékin, notamment en ce qui concerne la dissimulation par le régime de l’épidémie du virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), les violations des droits de l’homme dans la région du Xinjiang et de Hong Kong, le vol de technologies américaines et l’agression militaire en mer de Chine méridionale.

CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Environ 2/3 des Américains (63 %) ont déclaré que le régime chinois avait fait du mauvais travail dans la lutte contre le virus du PCC.

La confiance des Américains dans la capacité du dirigeant chinois Xi Jinping à faire ce qu’il faut dans les affaires mondiales a également continué à baisser, plus des 3/4 (77 %) déclarant qu’ils n’avaient pas ou peu confiance en lui – une augmentation de 27 points par rapport à l’année dernière.

Plusieurs législateurs américains ont introduit des mesures pour tenir le régime chinois responsable de la pandémie, notamment en proposant des sanctions et en supprimant les protections juridiques afin de permettre aux Américains de poursuivre la Chine devant les tribunaux américains.

La semaine dernière, Washington a ordonné la fermeture du consulat chinois à Houston, l’accusant d’espionnage. Au début de ce mois, il a également sanctionné plusieurs responsables chinois pour leur rôle dans la répression des musulmans ouïgours du Xinjiang, et a mis fin aux privilèges spéciaux de Hong Kong avec les États-Unis en réponse au renforcement du contrôle de la ville par Pékin.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ