Les vétérinaires sauvent un éléphant blessé et infesté d’asticots après qu’il a été transpercé à la lance pour avoir pénétré dans un territoire humain

Par Daksha Devnani
4 septembre 2020
Mis à jour: 4 septembre 2020

Avertissement : cet article contient des images et des descriptions pouvant heurter la sensibilité de certains lecteurs.

Un éléphant malade, dans la cinquantaine, a été sauvé par des vétérinaires après avoir été traversé par un coup de lance par des humains essayant de le chasser de certaines terres du Kenya.

Des vétérinaires aidant l’éléphant blessé. (Caters News)

Le 11 août, après que les visiteurs ont découvert l’animal en détresse au Mara Conservancy, ils ont appelé le Sheldrick Wildlife Trust (SWT), un organisme de bienfaisance pour la faune et de conservation de premier plan qui contribue à la protection et à la préservation de la faune.

Lorsque les sauveteurs sont arrivés sur place avec un hélicoptère, ils ont découvert que le pauvre animal avait souffert d’une terrible infection à la queue et avait également une blessure fortement infestée d’asticots, selon un article du Dailymail.

L’unité mobile vétérinaire en partenariat avec le Kenya Wildlife Service (KWS) a ensuite aidé à traiter l’éléphant. Ils ont manœuvré la queue géante de l’éléphant pour vérifier les dommages, après quoi ils ont nettoyé la blessure fortement infectée et infestée d’asticots et ont administré des antibiotiques et des anti-inflammatoires sur la plaie de l’animal souffrant.

Un hélicoptère survolant l’éléphant blessé. (Caters News)

De plus, pour garder les voies respiratoires de l’éléphant ouvertes, un ranger a enfoncé un bâton dans sa trompe afin qu’il puisse respirer correctement. Pendant ce temps, un autre garde forestier a déplacé l’oreille de l’éléphant pour couvrir son œil afin de le protéger des rayons lumineux du soleil.

Selon The Lad Bible, Rob Brandford, directeur général du SWT, a déclaré : « Même endormi, cet éléphant avait l’air majestueux et royal ! »

Peu de temps après avoir reçu les soins dont il avait besoin, l’éléphant était de nouveau sur pied et recevait un pronostic positif.

(Caters News)

« Grâce à cette intervention urgente, le vétérinaire de KWS, le Dr Limo lui a donné un bon pronostic de récupération, maintenant il est loin dans la réserve nationale du Masai Mara, où nous espérons qu’il restera en sécurité », a déclaré M. Brandford.

Faisant allusion à la façon dont le pauvre animal a été attaqué, M. Brandford a déclaré : « Nous soupçonnons qu’il a été transpercé à la lance lorsqu’il a traversé une terre qui était autrefois le territoire des éléphants. »

Il a ajouté que « l’homme s’est depuis approprié la terre, sur laquelle il a construit pour le développement et l’agriculture, bloquant les routes traditionnelles de migration des éléphants ».

M. Brandford croit fermement que les conflits humains-faune ont menacé l’espèce et que c’est une préoccupation croissante dans le monde. Cela est attribuable à diverses causes telles que « des animaux électrocutés par des lignes électriques à des meurtres en représailles aux attaques de cultures ».

Il a également souligné qu’au cours de sa vie, l’éléphant a été témoin d’une augmentation de « l’empreinte humaine » et du « rétrécissement de l’habitat », qui ont tous deux conduit à des conflits entre l’homme et la faune.

(Caters News)

Une étude de janvier 2019 publiée dans Frontier Media indique que bien que diverses stratégies de gestion aient été mises en œuvre pour atténuer et prévenir les conflits homme-éléphant, le problème reste omniprésent.

En outre, ils ont également mentionné que « les stratégies actuelles de gestion des conflits humains-éléphants se concentrent largement soit sur la séparation physique, soit sur l’atténuation du problème en domestiquant, transférant ou abattant les éléphants problématiques et/ou en indemnisant les agriculteurs.

Bien que les conflits homme-éléphant restent un problème important dans les communautés d’Afrique et de certaines régions d’Asie, ils ont également tendance à menacer les vies humaines, les moyens de subsistance et les communautés locales, et conduisent à une diminution du nombre d’éléphants.

(Caters News)

Quant à l’éléphant qui a été sauvé le mois dernier, M. Brandford a déclaré : « Il a parcouru la terre plus longtemps que de nombreuses personnes lisant son histoire, qui rappelle de façon poignante le monde changeant avec lequel les éléphants doivent lutter. »

FOCUS SUR LA CHINE – Une nouvelle alliance contre la Chine ? 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ