L’esprit du jade : le statut sacré et noble de cette pierre dans la culture chinoise

Par Ann Lin
2 août 2021
Mis à jour: 2 août 2021

Le jade est une belle pierre qui évoque la fluidité et la bienveillance de l’eau. Au-delà de sa texture à la fois délicate et ferme, il incarne des milliers d’années de culture chinoise. On peut se faire une idée de l’admiration durable des Chinois pour l’éclat et la brillance du jade à travers les noms d’enfants, la poésie, la littérature et les peintures.

Une histoire du jade depuis le néolithique

Dans la légende chinoise, Gong Gong, le seigneur de l’eau, fut vaincu lors d’une bataille épique contre Zhu Rong, le seigneur du feu. Honteux et furieux, Gong Gong détruisit l’un des piliers de l’équilibre et de la stabilité de l’univers. La terre s’effondra, le chaos et les désastres plongeant les humains dans une misère sans fin. Nuwa, la mère de tous les humains, fut attristée par cette tragédie. Elle a fusionné des pierres de cinq couleurs pour boucher le trou dans le ciel et sauver l’humanité. Le reste des pierres a été dispersé à l’étranger pour former toutes sortes de jade. C’est l’origine du statut sacré et noble du jade dans la culture chinoise.

Dans une ancienne légende chinoise, la déesse Nuwa a réparé le ciel avec des pierres de cinq couleurs. Cette histoire, transmise de génération en génération, est à l’origine du statut sacré et noble du jade dans la culture chinoise. Dynastie Qing, « La déesse Nuwa répare le ciel », par Xiao Yuncong (1596-1673). (Domaine public)

La jadéite de qualité supérieure peut supporter une chaleur, une pression et une érosion extrêmes. Sa force, personnifiée comme la fermeté, a été reconnue par nos ancêtres à l’âge néolithique. Dans la Chine ancienne, les gens considéraient le jade comme un intermédiaire pour la communication avec le divin et une incarnation de la vertu, notamment la véracité, la pureté, la bienséance et la bienveillance.

Dans la culture traditionnelle chinoise, les gens utilisent le jade pour décrire les hommes au caractère noble. Le jade est ferme et posé ; il peut même briller à travers la saleté et la poussière. Sa pureté et ses vertus peuvent être révélées par la sculpture et le polissage.

Cette grande bague en jade de la dynastie Qing illustre le style original qui a influencé les bijoux chinois comme les bracelets en jade pendant de nombreuses années. (Avec l’aimable autorisation du Musée national du palais de Taïwan)

Les bijoux en jade dans les mariages

Le bracelet en jade est le type de bijou en jade le plus simple et le plus pur, sans décorations en diamant ni motifs éblouissants. Cependant, sa simplicité exige des matières premières plus fines. Dans l’industrie du jade, les bracelets sont les articles les plus précieux, se plaçant au-dessus de toutes les autres pièces. Lorsque les artisans voient une nouvelle pièce de jade, ils commencent par inspecter les fissures et les couleurs de la roche. Ils peuvent ensuite décider de la taille du bracelet. Enfin, le reste de la roche peut être utilisé pour d’autres bijoux. Un jade pesant 10 kilogrammes peut être transformé en dizaines de pendentifs en jade, mais une telle quantité peut difficilement être transformée en deux bracelets. Les bracelets en jade sont donc des pièces rares.

Les bracelets en jade étaient des cadeaux et des souvenirs précieux dans la Chine ancienne. Les vers d’un ancien poème chinois indiquent que les bracelets en jade symbolisent l’amour et l’engagement éternels : « Comment supporterons-nous de nous séparer ? Les bracelets de jade encerclant nos poignets. » Les bracelets de jade étaient un héritage familial commun et une dot. Les mères donnaient ces bracelets à leurs filles ou belles-filles pour leur souhaiter bonne fortune et bénédiction. Bien que cette coutume se soit estompée avec le temps, les bracelets de jade restent un cadeau très apprécié.

Ce bracelet en forme de corde est fabriqué en jade blanc de Hetian et est actuellement conservé au Musée du palais national de Taïwan. (Avec l’aimable autorisation du Musée national du palais de Taïwan)

Les qualités du jade incarnent la vertu de l’homme

Aujourd’hui, bien que les bracelets en jade soient rarement utilisés comme gage d’amour, ils restent des bijoux très appréciés des femmes pour leur texture apaisante et leur brillance. On pense qu’une personne qui porte des bijoux en jade est douce et élégante. Parmi les Chinois, le jade Hetian et le Fei Cui sont deux des types les plus appréciés.

Le jade Hetian est doux, mais dense. De ce type, apparaît la variété appelée en Chine le jade « gras de mouton » qui est le plus précieux. On le trouve dans de petites carrières qui ont été érodées par les rivières coulant des montagnes pendant des milliers d’années. Sa pureté, sa beauté et sa résistance à l’érosion sont célébrées. Les femmes qui portent des bijoux en jade gras sont censées avoir la douceur et l’endurance du jade.

Fei Cui (jadéite), le roi du jade, possède la beauté du jade et du diamant. Son oiseau homonyme a des plumes rouges flamboyantes ou des plumes vert émeraude. Le Fei Cui varie en épaisseur, en intensité, en uniformité et en couleur. Ses couleurs comprennent le blanc, le vert, le rouge, le violet, l’orange, le jaune, le marron et le noir, et elles en sont venues à représenter diverses beautés et personnalités.

Bracelet en jadéite, dynastie Qing (1644-1911). Bien que le jade Fei Cui existe en plusieurs couleurs, il est extrêmement rare de trouver trois couleurs présentes dans une seule pièce. Ce superbe bracelet en jade tricolore symbolise la bénédiction, la fortune et la longévité. (Avec l’aimable autorisation du Musée national du palais de Taïwan)

Le vert Fei Cui, ou vert empereur, pur et transparent, est le jade le plus précieux de tous. Il symbolise l’énergie, l’intégrité et l’espoir. L’impératrice douairière Cixi ainsi que Soong May-ling, première dame de la République de Chine, possédaient de précieux bracelets en jade.

Le choix d’un jade peut être une indication de la personnalité d’une personne. Comme le dit le vieil adage, le jade est à la fois doux et ferme, subtil et accrocheur. Étant donné que la taille ne peut être ajustée une fois le bracelet fabriqué, le client ne peut pas choisir le bracelet. Au contraire, c’est le bracelet de jade qui choisit son propriétaire.

Une partie du Bouddha de la médecine Bhaishajyaguru (Yaoshi Fo), par un artiste inconnu, 762-827 ap. J.-C., milieu de la dynastie Tang. Cette partie de la peinture murale provient des grottes de Mogao, également connues sous le nom de grottes des Mille Bouddhas, grotte 112. Les bouddhas portent tous des ornements traditionnels en or, argent et jade autour du cou. (Domaine public)

Les Chinois pensent que les bijoux en jade se raffinent en les portant, et qu’ils peuvent à leur tour raffiner celui qui les porte. La roche divine peut chasser la poussière dans les coins de l’esprit et apporter la tranquillité. La pureté et la simplicité du jade ne s’effacent pas avec le temps, mais bénissent la vie de chacun par sa chaleur et sa douceur.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ