Liban: le port de Tripoli se prépare à remplacer temporairement celui de Beyrouth

Par Epoch Times avec AFP
13 août 2020
Mis à jour: 13 août 2020

Malgré ses infrastructures et sa capacité insuffisantes, le port de Tripoli, dans le nord du Liban, s’apprête à remplacer momentanément celui de Beyrouth qui était la principale porte d’entrée des importations dans le pays avant d’être dévasté par l’explosion meurtrière du 4 août.

Juste après le drame, le Conseil supérieur de défense au Liban a ordonné que le port de Tripoli soit rapidement prêt pour accueillir « les opérations d’importation et d’exportation ». 

Deux ports plus petits,  Saïda et Tyr au Liban sud

Les autorités peuvent également compter sur deux ports plus petits, ceux de Saïda et Tyr au Liban sud, après l’explosion au port de Beyrouth due à une grande quantité de nitrate d’ammonium qui y était stockée.

Le Liban importe près de 85% de son alimentation, et le Programme alimentaire mondial avait dit après l’explosion craindre l’exacerbation « d’une situation alimentaire déjà sombre, aggravée par la profonde crise financière du pays et la pandémie du Covid-19 ».

-Un Cargo est amarré au port de Tripoli, dans le nord du Liban, le 10 août 2020. La capacité du port de Tripoli est inférieure à celle de la capitale, par laquelle transitait la grande majorité de la nourriture et des autres importations du Liban. Photo par Ibrahim CHALHOUB / AFP via Getty Images.

Prendre momentanément la place de Beyrouth

« Le port de Tripoli peut prendre momentanément la place de celui de Beyrouth, le temps qu’il recommence à fonctionner normalement », déclare à l’AFP, dans son bureau, le directeur du port de Tripoli Ahmad Tamer.

Il précise que sept bateaux, qui se dirigeaient vers le port de Beyrouth le jour de l’explosion, ont immédiatement changé leur trajectoire pour venir décharger leur marchandise à Tripoli.

Des travaux étaient déjà en cours pour agrandir et augmenter la capacité du port de Tripoli, dans l’optique de le transformer en principale porte d’entrée pour les marchandises nécessaires à la reconstruction de la Syrie voisine le moment venu.

Superficie de trois km carrés

M. Tamer indique qu’avant l’explosion de Beyrouth, le port de Tripoli ne fonctionnait qu’à 40% de sa capacité, et n’accueillait que deux millions de tonnes par an alors qu’il peut absorber jusqu’à cinq millions. Comme il ne recevait que 80.000 conteneurs par an alors qu’il peut en traiter 300.000.

Le port de Tripoli, d’une superficie de trois km carrés, accueille tous genre de marchandises à l’exception des produits pétroliers, selon lui.

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

RECOMMANDÉ