Un ligre (tigre-lion) nommé Hercules pèse 418 kg et est le plus grand félin du monde, selon le Livre Guinness des records

Par Robert Jay Watson
14 janvier 2020 Mis à jour: 14 janvier 2020

Le smilodon a déjà sillonné la terre durant la période du pléistocène, semant la terreur dans le cœur des hommes préhistoriques, mais ces chats géants ont disparu depuis au moins 12 000 ans. Cependant, les croisements modernes entre les lions et les tigres ont créé des « ligres » hybrides, qui ont atteint des tailles comparables à celles de ces terrifiants ancêtres félins.

Au parc animalier et safari Myrtle Beach Safari en Caroline du Sud, les propriétaires du parc, Bhagavan Antle et son fils Cody Antle, ont présenté au monde entier les plus grands félins : le ligre blanc Apollo, qui pèse 705 livres (environ 320 kg), et son oncle Hercule, un ligre mâle adulte qui pèse un impressionnant 922 livres (environ 418 kg).

Regardez cette publication sur Instagram

Power levels over 9000‼️

Une publication partagée par Kody Antle (@kodyantle) le

Hercule détient le titre du « plus grand félin vivant » dans le Livre Guinness des records, mais Apollo est encore plus inhabituel, considérant qu’il provient de l’élevage d’un lion mâle blanc et d’une femelle tigre blanche.

Le parc Myrtle Beach Safari est ouvert depuis 1983, et offre aux visiteurs l’opportunité de « nourrir un éléphant, d’interagir avec des petits tigres, d’observer un aigle s’envoler, de côtoyer des singes et de rencontrer le ligre, le plus grand félin du monde ! » Le parc a élevé ses tigres de façon sélective afin d’obtenir une couleur blanche distinctive, qui n’a pas été trouvée dans la nature, depuis les années 1950.

Dans la vidéo de présentation d’Apollo, Kody Antle est en compagnie Mike Holston, connu sous le nom de « Real Tarzann », la vedette de vidéos sur la chaîne YouTube. Il s’émerveille de la taille et de la force d’Apollo le ligre. « La question est, que mangerait cette chose ? Je crois qu’il mangerait tout ce qu’il verrait, qu’importe ce qu’il verrait », a dit Mike. « Je pense qu’un groupe de ces animaux pourrait dévorer un troupeau d’éléphants comme collation. »

Regardez cette publication sur Instagram

Jungle boys living in a dream world @kodyantle 🔥 check out all the conservation and education work at @rarespeciesfund !

Une publication partagée par Animal Guy From Instagram (@therealtarzann) le

Selon le site Web de Myrtle Beach Safari, « [Hercule] a un régime alimentaire copieux qui consiste en 9 kg de bœuf ou de poulet par jour, qu’il brûle en un rien de temps avec ses courses et ses longueurs à la nage de 80 km/h (inhabituel pour les lions, qui craignent l’eau). »

L’élevage des ligres, aussi spectaculaire soit-il, reste une pratique controversée. La raison la plus importante pour laquelle de nombreux écologistes s’y opposent est que les lions et les tigres ne partagent pratiquement aucun habitat quand ils sont en liberté et ne se sont jamais accouplés de leur plein gré dans la nature.

Le plus gros problème tient au fait que malgré que les lions et les tigres peuvent avoir une progéniture viable, les ligres mâles sont souvent stériles, et des malformations congénitales, qui ont un impact grave sur la durée de leur vie, peuvent survenir. « Avec les hybrides, il y a beaucoup plus de chances que la génétique soit perturbée », a déclaré Luke Hunter, qui dirige le groupe Pantera, visant la conservation des chats sauvages, selon la société National Geographic.

L’Association des zoos et aquariums (AZA) a également une politique contre l’hybridation. « La propagation d’animaux qui ne représentent pas spécifiquement les caractéristiques et les variations normales de l’espèce crée un message éducatif confus », a expliqué l’organisation dans un livre blanc. L’AZA s’oppose également à la reproduction d’animaux pour obtenir des morphologies de couleur spécifiques, comme les tigres blancs, en raison de la consanguinité qui est souvent nécessaire pour faire ressortir ces traits récessifs.

Luke Dollar, directeur de l’initiative Big Cats de la société National Geographic, a posé une question : « Si nous voulons reconnaître et honorer les fauves tels qu’ils se comportent naturellement dans la nature, pourquoi expérimenter ces pratiques complètement contre nature et non fondées biologiquement ? »

Quant au Myrtle Beach Safari, ils affirment que leurs efforts pour élever des lions et des tigres en captivité ne consistent pas à faire des croisements spectaculaires qui attirent des visiteurs curieux, mais plutôt à aider la survie de la population mondiale de tigres.

Sur son site Internet, l’organisation explique qu’elle espère sauver des animaux exotiques comme les tigres « en élevant des animaux qui échouent dans la nature. La principale raison de leur échec est que les humains ont détruit 99 % de tous les habitats naturels de la faune ».

Le site note que les zones où vivent les tigres et les lions disparaissent de plus en plus, dû à l’activité humaine : « Le Myrtle Beach Safari investit beaucoup dans les efforts de conservation des tigres, mais avec seulement 3 000 tigres à l’état sauvage, la seule façon d’éviter une extinction totale est l’élevage en captivité et la gestion des lignées. »

RECOMMANDÉ