L’impact croissant des téléphones intelligents sur les relations humaines modernes

La technologie offre tant de choses, mais comment pouvons-nous faire en sorte qu'elle n'en enlève pas autant?
Par Shannon Roberts
9 juillet 2020
Mis à jour: 9 juillet 2020

En temps de pandémie de Covid-19, la technologie a été inestimable pour nous garder tous connectés, mais se pourrait-il qu’elle nous sépare aussi de ceux que nous chérissons le plus ?

Les téléphones intelligents nous tiennent informés et offrent un flux constant de nouvelles et de divertissements. J’ai offert à mon mari des écouteurs sans fil parce qu’il adore écouter les podcasts. Grâce à eux, il peut écouter les nouvelles en provenance d’institutions renommées du monde entier depuis n’importe quel endroit de la maison. Il y a quelques années, j’avais également insisté pour qu’il s’achète un téléphone intelligent. Cela l’a ouvert à un nouveau monde, et il peut désormais suivre les derniers résultats sportifs en temps réel et en tout lieu.

Cependant, je suis mitigée à savoir si le téléphone intelligent et les écouteurs sans fil sont réellement des bénédictions. Par exemple, je suis heureuse que mon mari écoute des commentateurs renommés en faisant la vaisselle le soir, mais je suis aussi contrariée du fait que nous ne puissions plus converser à cette occasion. Lorsqu’il ne m’entend pas, je me rends compte que c’est parce qu’il porte ses écouteurs.

Aussi, étant accro à l’actualité, après avoir été encouragé à se procurer un téléphone intelligent, mon mari est maintenant souvent collé à son écran.

L’effet des téléphones intelligents et des médias sociaux sur les relations humaines est un enjeu moderne de plus en plus important. La technologie offre tant de possibilités, mais comment éviter qu’elle n’en enlève pas autant ?

De 2011 à 2019, la proportion d’Américains qui possèdent un téléphone intelligent est passée de 35 à 81 %. Cela signifie qu’un nombre considérable de couples et de familles utilisent un téléphone intelligent dans leur vie quotidienne. Je suppose que cette augmentation est le fait de nombreux pays et que des couples et des familles du monde entier s’ajustent à cette nouvelle réalité.

Une récente étude du Pew Research Center indique que 51 % des Américains déclarent que leur partenaire est souvent ou parfois distrait par leur téléphone portable lorsqu’ils essaient d’avoir une conversation avec lui ou elle. Les femmes sont environ deux fois plus nombreuses que les hommes à affirmer être dérangées par le temps que passe leur partenaire sur le téléphone portable.

Cela suggère que les téléphones intelligents ont effectivement un impact sur les familles.

Je suis parfois troublée par l’attraction qu’a mon téléphone sur moi tout au long de la journée. Je me surprends à le regarder par habitude, sans but précis ou par automatisme, après avoir mis les enfants au lit pour avoir du temps libre. Vraiment, je préférerais faire autre chose. Un flot constant de messages afflue sur diverses plateformes et je ressens souvent le devoir d’y répondre – ou je suis inquiète d’oublier d’y répondre si je ne le fais pas tout de suite.

La solution réside peut-être dans le simple fait d’être plus focusé, d’agir avec une intention claire à l’esprit, plutôt que par habitude ou automatisme. Nous pouvons profiter des podcasts, mais offrons-nous également du temps pour les conversations occasionnelles. Nous pouvons apprécier les communications web, mais veillons à rendre nos téléphones inaccessibles au moins quelques heures par jour. Peut-être devrions-nous ne pas nous sentir obligés de répondre rapidement aux messages, mais plutôt de planifier un moment dans la journée où nous leur répondons tous en même temps.

Comme tant d’autres choses dans la vie, définir un plan clair peut éviter l’installation d’habitudes néfastes et irréfléchies. La pandémie mondiale nous a également fait prendre conscience de la fragilité de la vie et de la nécessité de gérer judicieusement notre temps.

Shannon Roberts est co-éditrice du blog de MercatorNet sur les questions de population, « Demography is Destiny ». Bien qu’elle ait une formation d’avocate, l’écriture la passionne, aussi a-t-elle a publié une série d’articles. Depuis près d’une décennie, elle écrit régulièrement sur les questions démographiques, alimentant à la fois l’enseignement universitaire et les débats internationaux. Shannon équilibre l’écriture avec son autre passion – sa famille. Elle a trois beaux enfants et vit à Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Cet article de Shannon Roberts a été initialement publié sur MercatorNet.com sous une licence Creative Commons. Si vous avez aimé cet article, visitez MercatorNet.com pour en lire davantage.

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ