Une liste noire des locataires mauvais payeurs pourrait bientôt voir le jour

Par Nathalie Dieul
18 janvier 2020 Mis à jour: 18 janvier 2020

Les locataires qui ont un mauvais historique de paiement de leur loyer risquent de se retrouver bientôt fichés. En effet, plusieurs professionnels de l’immobilier ont commencé à concocter un fichier permettant d’identifier les mauvais payeurs.

La Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) a annoncé mercredi sur sa page Twitter : « La FNAIM plaide pour la création d’un fichier des accidents de paiement des locataires. Nous avons déjà obtenu l’accord de la #CNIL sur le projet. »

Le fichier, appelé Arthel, reprendra « exactement la même logique que pour les incidents bancaires », explique un expert du secteur, Henry Buzy, à Capital.

Concrètement, les locataires qui ont au moins trois mois de loyers impayés verraient leur nom inscrit sur cette liste noire qui serait accessible seulement aux professionnels de l’immobilier. Les mauvais payeurs seraient désinscrits du fichier dès qu’ils auraient remboursé leur dette, et il ne pourraient pas y figurer plus de trois ans.

« Le fichier sera alimenté et consulté par les acteurs de l’immobilier. Les propriétaires ne pourraient eux pas y avoir accès », détaille Jean-Marc Torrollion, le président de la Fnaim.

Certains des passants interrogés par France 3 à ce sujet sont pour, d’autres franchement contre. « Ficher quelqu’un par rapport à ça, non », a tranché un Parisien. « Je trouve ça de mon côté normal qu’ils recensent ces gens-là pour laisser peut-être de la place pour les gens qui eux payeront bien leur loyer tous les mois », trouve un jeune homme.

De son côté, le ministre du Logement, Julien Denormandie, n’est pas d’accord avec ce fichier et réclame son retrait. « Je n’approuve pas cette proposition », a-t-il affirmé au Figaro. « Je suis convaincu que la confiance entre les propriétaires et les locataires ne se constitue pas par la mise en place d’un tel fichier.« 

RECOMMANDÉ